Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

CDEN du 20 juin 2014

vendredi 20 juin 2014

À l’ordre du jour de ce CDEN, un seul point : Rythmes scolaires Il s’agissait de valider l’organisation du temps scolaire dans les écoles de la Marne pour la rentrée 2014.

L’Inspectrice d’académie nous a exposé le sujet en 4 points.

1) Bilan de la mise en œuvre des rythmes

Selon elle, la réforme a permis de repositionner les apprentissages fondamentaux sur les matinées, une meilleure répartition des apprentissages avec alternance de séquences d’apprentissage qui nécessitent une forte concentration de la part des élèves et de séquences moins « mobilisatrices ». Elle a permis aussi de varier les dispositifs d’apprentissage. Cela a nécessité une mobilisation collective autour d’un projet éducatif pour l’enfant, dans un temps mieux pensé sur la semaine.

2) Propositions d’organisations du temps scolaire

L’inspectrice a détaillé la chronologie des propositions d’organisation au fil des différents CDEN jusqu’à aujourd’hui et nous a fait part des dernières modifications d’horaires depuis le dernier CDEN du 14 avril. À ce jour, toutes les écoles ont présenté un projet.

Le SNUipp FSU a souligné que les collègues se trouvaient en porte à faux lorsque leur commune annonce son intention de ne pas appliquer la réforme même si, comme l’a rappelé l’IA, seule la mise en place du périscolaire est de la responsabilité communale.

3) Présentation des projets d’expérimentation

Le décret 2014-457 du 7 mai 2014 permet de présenter un projet qui libère une après-midi par semaine ou qui modifie les vacances scolaires. Au 6 juin, 16 projets étaient déposés (9 projets par des EPCI, 7 par des écoles seules). Cela concerne 39 communes et 58 écoles, soit 5232 élèves (10% du total).

Sur les 16 projets, 12 libèrent une après-midi (36 communes et 56 écoles). Majoritairement, l’après-midi libéré est le vendredi, puis le jeudi et le mardi. Ces projets d’expérimentation ne sont pas encore validés. Le recteur a jusqu’au 23 juin pour rendre sa décision.

Le SNUipp FSU a déploré que ce calendrier ne soit pas conforme à ce que le recteur avait dit lors du dernier comité académique de suivi de la réforme.

Le SNUipp FSU, après avoir lu une déclaration préalable est intervenu pour signaler que certains projets d’ expérimentation, à l’initiative des communes, étaient en opposition avec les organisations actées par les conseils d’école et que certaines équipes ne savent pas encore à ce jour quelle organisation serait effective à la rentrée.

Lire la déclaration du SNUipp-FSU 51

Le SNUipp FSU a rappelé que dans ce cas, conformément au texte, le recteur devait invalider tous les nouveaux projets qui ne seraient pas en accord avec les conseils d’écoles. L’inspectrice d’académie n’a pu confirmer…

Le SNUipp FSU a soulevé la problématique du vendredi après-midi libéré, qui est contraire à l’esprit de la réforme puisqu’elle entraîne une « coupure » de 2 jours et demi.

Si ce vendredi libéré fait partie d’un dispositif intégrant plusieurs communes qui se partagent des intervenants les après-midi à tour de rôle dans la semaine, cela peut encore se concevoir.

Si ce choix du vendredi est uniquement motivé par le fait d’avoir moins d’enfants à prendre en charge dans le cadre du périscolaire, nous ne le cautionnons pas.

Le SNUipp FSU est conforté dans son affirmation que cette mise en place de la réforme se fait avec un calendrier beaucoup trop tardif, néfaste à la sérénité de la communauté éducative. Impréparation et précipitation ne sont pas des gages de réussite dans la mise en application de cette réforme.

À ce CDEN ont donc été validés tous les projets d’organisation, hormis les projets d’expérimentation, ce que nous déplorons. Pour ces derniers, si le projet n’était pas validé par le recteur, c’est le projet envoyé précédemment par l’inspectrice d’académie qui serait appliqué.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |