Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Groupe de travail Mouvement du 27 août 2015

mardi 1er septembre 2015

Ce groupe de travail avait pour but de finaliser les opérations du mouvement 2015.

Les points suivants ont été abordés...

exeat/ineat :

Peu d’évolutions par rapport à la situation de juin si ce n’est deux échanges supplémentaires, (5 exeat accordés sur 42 demandes hors académie). Pour l’académie, il y a eu 1 échange avec la Haute-Marne et 2 ineat « secs » (1 des Ardennes et 1 de la Haute-Marne).

Le SNUipp est intervenu pour que L’IA accorde un maximum d’exeat surtout lorsque des promesses d’ineat étaient accordées aux collègues.

L’administration, face à la situation déficitaire du département (-15 à cette rentrée), a maintenu sa position pour ne pas accroître le déficit du département.

Le SNUipp est intervenu sur certaines situations familiales critiques et a proposé que les demandes avec avis social soient accordées. Nous avons également demandé, comme l’an dernier, que les exeat soient accordés aux collègues en disponibilité : refus de l’administration. L’IA n’étant pas présente, nous ré-interviendrons à la CAPD du 4 septembre et insisterons sur la dégradation constante des possibilités de mutation des enseignants.

Postes à profil :

À ce stade des opérations du mouvement 12 postes à profil restaient à pourvoir. Seules 3 nominations ont pu être effectuées (PDMQDC, CPC, CHAM, UPE2A) car ne nécessitant pas la tenue de commissions.

Le SNUipp a évoqué les délais intenables pour les collègues prévenus sur leur boîte ac-reims le lundi 24 août à midi pour prise de contact avec les IEN au plus tard le mercredi 26 août à midi... De plus, en cette période de fin de vacances, les boîtes pro ne sont pas systématiquement consultées.

Le souci de l’administration est de pourvoir ces postes dès la rentrée scolaire. Nous avons demandé si les commissions auront le temps de se réunir. Réponse évasive… conclusion du SNUipp : la précipitation n’est pas gage de réussite… à suivre.

Révisions d’affectation

5 demandes de révisions ont été présentées par l’administration. 4 demandes sans éléments nouveaux ont été refusées et une n’a pas pu être satisfaite faute de poste vacant. Une demande concernant une T1 affectée par erreur sur un poste ASH a été également refusée. Les élus du SNUipp ont fait remarquer que, dans notre département, les T1 ne pouvaient pas être affectés sur un poste ASH s’ils ne le souhaitaient pas.

L’IENA a justifié cette décision par les conditions particulières de cette rentrée…

Affectations phase 3

A l’issue de la seconde phase de juillet, 25 collègues stagiaires restaient à nommer. 4 ineat (stagiaires) et 3 titulaires se sont ajoutés depuis.

L’administration nous a exposé les difficultés d’affectation en cette fin de mouvement : Le recrutement de 4 listes complémentaires et de 2 « transferts stagiaires » du 52 et du 08 a nécessité de trouver 6 demi-supports supplémentaires, hors postes en ASH et obligatoirement sur un lundi et mardi en école car ces stagiaires sont en formation à l’ESPE les jeudis et vendredis.

Cette contrainte a donc obligé l’administration :

- à couper des postes entiers pour les affecter (cela compliquant la construction des couplages avec ces ½ postes à « jours imposés » en école)

- à utiliser des postes de BD pour en faire des ½ postes compatibles avec un complément stagiaire.

Le SNUipp a fait remarquer que toutes ces contraintes liées à la formation ainsi que la diversité des horaires avaient des conséquences négatives sur l’organisation du service des collègues, les affectations en phases d’ajustements ressemblant de plus en plus à une usine à gaz.

De plus, le SNUipp a déploré que l’administration n’ait pas respecté la pratique départementale en usage qui permet aux T1 non volontaires d’éviter l’ASH la première année.

A l’issue du groupe de travail, 7 collègues restent sans poste et seront nommés sur les ouvertures carte scolaire et sur les postes libérés suite aux relances postes à profil après la rentrée.

Les élus du SNUipp FSU interpelleront l’Inspectrice d’académie sur tous ces points lors de la CAPD, instance officielle, du vendredi 4 septembre.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |