Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière  / Mouvements 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Compte-rendu Groupe de travail du 27 avril 2016

jeudi 28 avril 2016

Le groupe de travail préparatoire aux opérations du mouvement 2016 s’est réuni ce mercredi 27 avril.

Étude des demandes de passage en « cas particulier »

Chaque situation, qu’elle soit d’ordre médicale ou sociale, faisant l’objet d’un avis prioritaire de la part du médecin de prévention ou des assistantes sociales, sera étudiée prioritairement à la première phase du mouvement.

Si l’avis est favorable (et non prioritaire),l’administration laisse la première phase se dérouler normalement. En cas de passage à la seconde phase du mouvement, la situation serait étudiée en priorité.

Étude des situations de collègues faisant l’objet d’une mesure de carte scolaire

3 situations rentrée 2015 et 21 situations rentrée 2016 ont été étudiées.

Sur ces 24 situations, il y a eu impossibilité de trouver des postes vacants dans un rayon de 25 km pour 3 collègues. 2 collègues ne remplissaient pas les conditions pour bénéficier d’une priorité. Le volontariat carte scolaire n’a été utilisé que pour 2 situations.

Liste des avis sur les relances du dispositif moins de 3 ans et sur les postes ULIS

A la lecture des avis, nous avons constaté que perdurait la distinction entre avis favorable et très favorable.

Le SNUipp-FSU avait demandé qu’il ne soit fait référence qu’aux seules mentions favorable ou défavorable, d’autant plus qu’il s’agit de postes profilés ne requérant pas de passage devant une commission, mais un simple avis de l’IEN.

L’administration, faute d’écrit, confirme cependant le maintien de la distinction entre avis très favorable et favorable pour ce mouvement.

Le SNUipp interviendra à nouveau pour que la suppression soit réellement actée dans un compte-rendu de groupe de travail.

Questions diverses

Le SNUipp FSU a interrogé l’Inspecteur d’académie sur sa politique concernant les demandes de disponibilité ou de détachement ainsi que sur les exéats.

Au regard de la situation du département qui s’annonce très déficitaire à la rentrée 2016, l’Inspecteur d’académie a pris la décision de refuser les demandes de disponibilité pour convenance personnelle ainsi que les détachements. A contrario, les demandes d’exéats devraient être étudiées de façon à répondre favorablement aux situations les plus difficiles.

Mais l’IA a aussi annoncé être amené à refuser des demandes de temps partiels sur autorisation !

C’est une regrettable première dans notre département et le SNUipp FSU a réagi devant cette restriction des droits des personnels.

L’administration devra répondre à chaque demande le plus rapidement possible afin que les collègues puissent s’organiser et prendre leurs dispositions en cas de refus.

Les enseignants, dont le temps partiel serait refusé, doivent pouvoir être reçu afin d’argumenter et défendre leur situation auprès de l’Inspecteur d’académie.

Le SNUipp-FSU accompagnera chaque collègue qui le souhaitera.

L’IA nous a assuré qu’il étudierait chaque situation avec attention avant de prendre une décision.

Si on ne remet pas en cause le jugement et la gestion humaine de ces situations, il n’en reste pas moins que les droits élémentaires des collègues sont remis en cause et qu’une gestion au cas par cas est source d’opacité et de méfiance.

Dans bien des cas, le travail à temps partiel n’est pas choisi. Il est de plus en plus utilisé pour répondre à des difficultés médicales, à de la souffrance au travail, quand les moyens institutionnels (allègements de services, postes adaptés) ne sont pas suffisants pour répondre aux besoins des enseignants.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |