Retour accueil

Vous êtes actuellement : Commissions  / Groupes de travail 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Compte-rendu du groupe de travail mouvement du 26 août

mardi 30 août 2016

Ce groupe de travail se réunissait pour effectuer les nominations de la 3ème phase du Mouvement. Le SNUipp-FSU a profité de cette réunion pour aborder les conditions de cette rentrée 2016.

Les mesures de sécurité renforcées dans les écoles

Le SNUipp-FSU a demandé à l’Inspecteur d’académie de faire un point sur leur application dans notre département : exercices de sécurité, surveillance des entrées, envoi test de sms sur les portables des directeurs et directrices…

L’Inspecteur d’académie présentera ces mesures au CTSD du 2 septembre et pourra peut-être faire un premier bilan du test SMS lancé le 29 août.

La « deuxième journée de pré rentrée »

Depuis l’an passé, les conditions de mise en œuvre de cette journée ont été modifiées ainsi que sa formulation. « Pour les enseignants, deux demi-journées (ou un horaire équivalent), prises en dehors des heures de cours, pourront être dégagées, durant l’année scolaire, afin de permettre des temps de réflexion et de formation sur des sujets proposés par les autorités académiques. » Il ne s’agit donc plus d’une journée de pré rentrée et elle n’a plus de caractère obligatoire. C’est à l’Inspecteur d’académie (ou à la rectrice) de décider ou pas de la mettre en œuvre. Si c’était le cas, les enseignants ne pourraient alors s’y soustraire. Le SNUipp a demandé à l’Inspecteur d’académie de faire part de son intention afin que chaque circonscription applique ses directives en la matière. La réponse est attendue au CTSD du 2 septembre.

Inéat / exéat

L’état du dossier n’a malheureusement guère évolué. Le SNUipp-FSU est intervenu auprès de l’Inspecteur d’académie pour une collègue en disponibilité, ayant une promesse d’inéat dans le département demandé. Au regard du caractère exceptionnel de cette promesse d’inéat, l’IA a accordé in extremis l’exéat.

Postes à profil : 10 postes restaient à pourvoir, tous ont été pourvus. Le SNUipp-FSU a demandé la motivation des avis défavorables.

Révisions d’affectation  : sur les 9 demandes présentées, 3 ont été acceptées par l’administration qui estime que les motifs relevant de l’éloignement géographique, d’une séparation tardive, du type de poste (ASH) ou du niveau de classe, ne peuvent pas constituer un élément nouveau susceptible d’engendrer une révision d’affectation. Affectations phase 3 : 9 supports ASH restaient encore à pourvoir. L’administration y a affecté en priorité les derniers titulaires et a été contrainte de nommer 2 T1 sur ces postes. Le SNUipp a déploré que la pratique départementale qui permettait aux T1 non volontaires d’éviter l’ASH ne puisse être respectée... 13 collègues sortants restent en attente d’affectation.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |