Retour accueil

Vous êtes actuellement : Métier  / Nouvelle rubrique 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Audience ville de Reims : changement des horaires des ATSEM

vendredi 16 septembre 2016

Le SNUipp-FSU 51 a été reçu ce jeudi 15 septembre en audience intersyndicale par Mme MARCHET, 1ère adjointe en charge de l’éducation, M ROGIER et Mme BOULEAU.

Irène DEJARDIN, co-secrétaire départementale, et Maryse BRONES, directrice de l’école maternelle Docteur Roux, représentaient le SNUipp-FSU 51.

Cette audience avait pour objet d’échanger sur les difficultés rencontrées à cette rentrée scolaire dans les écoles maternelles suite aux changements d’horaires du personnel ATSEM.

En effet, la présence à 8h20 des ATSEM n’est plus systématique. Une partie d’entre elles commence à 8h30 et aucune n’est présente à 8h20 le mercredi matin.

La modification des horaires est le fruit d’une réflexion sur les conditions de travail des ATSEM en lien avec le constat d’épuisement de celles-ci depuis la mise en place de la réforme des rythmes et de leur implication dans le périscolaire.

Si ce constat est partagé par les équipes enseignantes, nous ne pouvons que déplorer que l’amélioration des conditions de travail se fasse au détriment de la présence des ATSEM sur le temps scolaire.

Pour le SNUipp-FSU, le temps d’accueil est un moment privilégié pendant lequel enfants et parents ont besoin d’attention, d’écoute et de bienveillance. L’enseignant, qui se retrouve seul ne peut alors pas surveiller la porte pour éviter qu’un élève ne se sauve, répondre aux sollicitations, consoler, emmener aux toilettes, etc...

A tout cela viennent s’ajouter les mesures de sécurité renforcées qui nécessitent une présence accrue des adultes.

Les directives données par l’Inspecteur d’académie deviennent alors difficiles voire impossibles à mettre en œuvre dans de telles conditions.

Mme MARCHET a conscience que ces nouveaux horaires compliquent la rentrée dans les écoles. Elle se dit prête à étudier toutes les solutions qui permettraient de concilier les intérêts de chacun et la faisabilité d’un nouvel aménagement en cours d’année.

Une réflexion par groupe scolaire est peut-être envisageable.

Nous avons demandé à être associés aux échanges et groupes de travail qui doivent se mettre en place et avons regretté qu’il n’y ait pas eu de concertation préalables avec les organisations syndicales.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |