Retour accueil

Vous êtes actuellement : Métier  / Direction d’école 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Compte-rendu du comité d’accompagnement à la direction d’école

jeudi 23 novembre 2017

Le comité, composé de 7 directeurs et directrices d’école et de 2 représentants des personnels SNUipp-FSU et SE-UNSA, s’est réuni le 23 novembre.

Il était animé par Eric Hornewer, adjoint à l’IA de la Marne.

Le SNUipp-FSU a rappelé que, dans le cadre de son action contre la suppression des contrats aidés le 13 septembre, la rectrice avait été sensible à l’argumentation développée et avait décidé de relancer les groupes de travail direction d’école qui n’avaient pas abouti à de réelles avancées l’an passé.

Le SNUipp-FSU a de nouveau exprimé les difficultés rencontrés par les directeurs-trices concernant notamment l’accès aux écoles dans le cadre de Vigipirate.

Les personnels disparaissent, mais les tâches qu’ils remplissaient demeurent.

La circulaire de septembre portant sur l’absentéisme des élèves résonne particulièrement avec la disparition des EVS chargés d’appeler les parents, action qui a eu des résultats sur la baisse de l’absentéisme dans les écoles.

L’IENA est très conscient (nous le savions déjà…) de cette situation, mais les moyens humains n’existent plus et la marge de manœuvre de l’IA est proche de zéro.

La SNUipp-FSU a demandé que l’IA relaie auprès des municipalités les demandes en lien avec la sécurité des élèves et qui tardent à se concrétiser (visiophone…).

Les problèmes liés à la responsabilité parentale ont été abordés. Une formation avec l’intervention d’un juge pour enfant peut être envisageable.

Le SNUipp-FSU pense qu’il faut s’efforcer d’aller au-delà de la simplification. Il faut envisager des allègements de tâches avec des transferts vers d’autres partenaires quand cela s’avère possible.

Une discussion s’est engagée sur la possibilité que les mairies des grandes villes puissent ne pas passer par les directeurs pour corriger leurs listes d’élèves. Un accès direct à base élève peut avoir lieu.

Dans les petites communes, « Onde » (successeur de BE1d) peut être consulté directement grâce aux clefs OTP.

La recherche d’un anti-spam plus performant devrait empêcher la prolifération des messages publicitaires.

Un directeur a suggéré que la présentation du numéro d’appel devienne systématique pour identifier les appels prioritaires.

L’effort fait par l’administration pour diminuer les doublons a été apprécié.

L’avancée essentielle, issue de ce groupe de travail, est à mettre au bénéfice d’un directeur siégeant dans ce comité.

Celui-ci a suggéré de mettre en évidence des thématiques qui seraient soumises à la réflexion d’un groupe composé de quelques directeurs-trices.

Cela ferait un gain de temps et chacun ne serait pas seul dans son coin pour réfléchir.

Un document serait produit et proposé à l’ensemble des directeurs-trices pour qu’il soit affiné.

Une première liste a ensuite été élaborée par le comité.

- mise en place du parcours éducatif de santé

- gestion des élèves à comportement difficile

- problèmes liés à l’autorité parentale lorsqu’il y a conflit au sein d’un couple de parents

- Communication, contrôle des entrées et des sorties, sécurité des élèves

Un groupe de 5 directeurs-trices déchargés sur une ou deux journées (en fonction des moyens de remplacement) serait constitué et se réunirait 3 fois dans l’année.

Le LSU est obligatoire à utiliser mais les collègues ne disposent pas encore des codes et sont donc obligés d’effectuer un tirage papier. La prochaine échéance, les congés de Noël arrive à grands pas Monsieur Hornewer interrogera madame Fouquet, IEN en charge du numérique dans le département.

Cette situation pose un problème de crédibilité de l’éducation nationale par rapport aux parents.

L’IENA a rappelé que les principaux de collège devaient se référer au LSU et qu’il n’était aucunement question de demander aux directeurs de faire une extraction papier.

OVIDENTIA a vocation à disparaitre rapidement. C’est un outil dépassé au niveau académique dont la convivialité est particulièrement déplorable.

Avec la nouvelle présentation du site départemental, tout ce qui est en lien avec la direction d’école doit être accessible en 2 clics de souris.

La parole institutionnelle « Nous avons confiance dans votre action pour prioriser les tâches à faire et trouver les adaptations nécessaires » devra être accompagnée de mesures significatives pour permettre aux directeurs-trices d’assurer sereinement leurs fonctions.

Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir…

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |