Retour accueil

Vous êtes actuellement : annonces 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Carte scolaire : une dotation départementale insuffisante !

vendredi 19 janvier 2018

Suite à la réunion du CTA du jeudi 18 janvier, la Marne se voit attribuer une dotation de 25 postes pour réaliser sa carte scolaire (ouvertures et fermetures de postes).

Cette dotation ne suffira pas à répondre à la commande ministérielle de dédoublement des classes de CP et CE1 en éducation prioritaire.

Ce sont donc encore les postes de "plus de maîtres" qui seront impactés, ainsi que les créations de postes en RASED, de postes de remplaçants et, surtout, les ouvertures nécessaires hors éducation prioritaire.

Lire la déclaration de la FSU au CTA du 18 janvier

Un coup d’œil dans le rétroviseur

Les 8 postes consacrés aux dédoublements nous ont fait cruellement défaut pour finaliser la carte scolaire 2017 dans de bonnes conditions et réaliser les ouvertures nécessaires. Par ailleurs, les 13 postes PDMQDC dans les écoles de REP+ de notre département ont été réaffectés sur les CP empêchant de facto la poursuite de ce dispositif dans de bonnes conditions sans qu’il n’ait été évalué.

Pour la carte scolaire 2018, il est plus que probable que cette situation se reproduise de façon amplifiée malgré la dotation positive de notre département qui se révélera vite insuffisante.

25 postes en plus pour la Marne

La rectrice a expliqué lors du CTA que l’attribution des postes par département tenait compte de la perte d’élèves en rapport avec le nombre d’élèves du département, du maillage territorial des écoles (ruralité) ainsi que des besoins en postes pour réaliser les dédoublements en éducation prioritaire (postes CP et CE1, décharges, remplacement).

Une dotation en postes insuffisante

Les besoins en postes pour réaliser les dédoublements en éducation prioritaire sont estimés à 32 postes pour la Marne.

Tous les CP en REP seront dédoublés et il apparaît que, contrairement à ce que le DASEN de la Marne avait laissé entendre, tous les CE1 en REP+ le seraient aussi.

Cette estimation des besoins pour réaliser les dédoublements (postes, décharges, remplacement) nous semble sous-évaluée et il est de toute façon mathématiquement évident que les 25 postes ne suffiront pas.

D’ors et déjà, la dotation de la Marne est donc réellement de -7 postes (différence entre 32 et 25).

Ce sont donc encore les postes de "plus de maîtres" qui seront impactés, ainsi que les créations de postes en RASED, de postes de remplaçants et, surtout, les ouvertures nécessaires hors éducation prioritaire.

Le ministère a fait le choix du" tout dédoublement" en éducation prioritaire sans attribuer les moyens nécessaires.

La baisse des élèves dans notre académie (- 1 781) et dans notre département (- 520) aurait dû être l’occasion de faire baisser de façon significative le nombre d’élèves par classe dans toutes les écoles.

En effet, les études consacrées au sujet montrent que la réduction du nombre d’élèves par classe améliore sensiblement la réussite des élèves et réduit les inégalités scolaires.

Cette problématique reste la première priorité des enseignants quand on les interroge.

Le SNUipp-FSU 51 dans l’action

Dans un premier temps, en novembre, le SNUipp-FSU 51 a adressé à toutes les écoles du département une enquête carte scolaire rapide à renseigner.

Dans un second temps, le SNUipp-FSU 51 a contacté les écoles ayant rempli l’enquête et pouvant être concernées par une mesure de carte scolaire (fermeture ou ouverture.

A ce jour, 54 % des écoles de la Marne y ont répondu et nous les en remercions.

L’équipe du SNUipp-FSU 51 se tient à la disposition des écoles pour les aider à bâtir un argumentaire pour une ouverture ou contre une fermeture. Nous pouvons venir à votre rencontre dans les écoles.

Seuils d’ouverture et de fermeture dans la Marne

Pour rappel, les seuils indicatifs en vigueur dans la Marne sont les suivants :

Fermeture

- Risque de fermeture d’une classe si la moyenne par classe après fermeture est inférieure à 25 (élémentaire, maternelle, primaire en REP et REP+).

- Risque de fermeture d’une classe si la moyenne par classe après fermeture est inférieure à 27 (élémentaire, maternelle, primaire hors éducation prioritaire).

Ouverture

- Possibilité d’ouverture d’une classe si la moyenne par classe avant ouverture est supérieure à 25 (élémentaire, maternelle, primaire en REP et REP+).

- Possibilité d’ouverture d’une classe si la moyenne par classe avant ouverture est supérieure à 27 (élémentaire, maternelle, primaire hors éducation prioritaire).

Les "2 ans " ne sont pas comptabilisés dans les effectifs de l’école maternelle hors REP et REP+.

Le SNUipp demande qu’ils le soient dans toutes les écoles.

Les élèves d’ULIS école ne sont pas comptabilisés dans les effectifs de l’école.

Le SNUipp-FSU demande qu’ils le soient puisqu’ils sont inscrits dans les classes.

Remarque

D’autres critères de l’ordre du qualitatif sont pris en compte en dehors du seul quantitatif : milieu socio-professionnel des parents, taille de l’école, possibilités de répartition par cycle...

Calendrier carte scolaire 2018

Groupe de travail carte scolaire : vendredi 9 février

Nous aurons connaissance des mesures proposées par l’IA et nous nous ferons les porte-paroles des écoles dont nous aurons les dossiers et informerons individuellement ces écoles.

CTSD : mardi13 février

Nous prendrons connaissance des évolutions des propositions de l’IA, poursuivrons notre argumentation et diffuserons les informations carte scolaire à l’ensemble de la profession.

CDEN : vendredi 19 mars

La réunion du CDEN clôturera la phase de concertation avant les décisions définitives de l’IA.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |