Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière  / Mouvements  / mouvement 2018 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Nouvelle CAPD Hors classe du mardi 5 juin

mardi 5 juin 2018

Vous trouverez ci-dessous, suivie d’un court compte-rendu, la déclaration liminaire lue par les représentants du SNUipp-FSU en début de réunion.

Déclaration du SNUipp-FSU à la CAPD du 5 juin 2018

La CAPD du jeudi 31 mai a permis au SNUipp-FSU de dénoncer les conséquences induites par le très grand nombre d’appréciations « satisfaisant » délivrées suite aux avis « satisfaisant » donnés par les IEN.

Conséquences morales pour l’ensemble des collègues concernés au regard de leur investissement professionnel au quotidien face à une appréciation profondément démotivante. Conséquences financières à moyen et long terme puisque ces appréciations ont vocation à rester figées, comme le précise la circulaire de référence, jusqu’au supposé passage à la hors classe de l’intéressé.

Nous vous avons donc demandé, Monsieur l’Inspecteur d’académie, que tous les avis « satisfaisant » soient transformés en « très satisfaisant ».

Pour de nombreux collègues, anciens instituteurs, c’était la double peine : peu de points de valeur professionnelle liés aux « satisfaisant » et peu de points liés à l’ancienneté dans le corps des PE entrainaient un petit barème, reléguant leur promotion à la Hors-classe aux calendes grecques !

En effet, à l’injustice majeure, constituant de plus une aberration pédagogique, qu’est la pérennité de l’avis, s’ajoute pour les anciens-iennes instituteurs-trices, l’absence de prise en compte de leur ancienneté générale de service (AGS).

Celle-ci n’est même pas un discriminant en cas d’égalité de barème. Leurs années de carrière, parfois plus de deux décennies, avant d’intégrer le corps des PE ne sont absolument pas prises en compte. Nous avons donc demandé que cette injustice soit en partie réparée en augmentant leur barème par la valorisation prioritaire de leur appréciation « satisfaisant ».

Nous continuons à réclamer, comme vous en avez la possibilité Monsieur l’Inspecteur d’académie, l’introduction de l’AGS comme discriminant, à minima, en cas d’égalité de barème.

Vous nous avez partiellement entendus et nous vous en remercions au nom de nos collègues victimes de ces injustices. Vous avez accepté la tenue d’une nouvelle CAPD pour vous donner le temps de réviser le tableau d’avancement à la hors classe en réévaluant un certain nombre d’appréciations « satisfaisant ».

Cette décision a permis de faire évoluer le pourcentage de PE anciens instituteurs promus de 12 %,celui-ci passant de 49% à 61%.

Elle permet à d’autres collègues d’améliorer leur chance de passage à la Hors classe dans un proche avenir.

C’est une avancée significative qui n’est que justice. Il reste encore cependant du chemin à parcourir.

Nous avons pris acte, Monsieur l’Inspecteur d’académie, de votre intention de demander au ministère la possibilité pour les Directeurs académiques d’éventuellement modifier, pour les campagnes de promotion à venir, la teneur des appréciations.

Le SNUipp-FSU portera de son côté, avec ténacité et pugnacité, cette revendication auprès du ministère.

Toutefois, ce tableau d’avancement est loin d’être juste et un grand nombre de collègues, qui n’ont pas vu leur avis évoluer, vivront très mal cet état de fait qui ne sera pas sans conséquences sur leur moral sans préjuger de leur investissement professionnel futur.

Le SNUipp-FSU continuera à revendiquer un déroulement de carrière qui soit à la hauteur des attentes de la profession, à la hauteur de son investissement dans la réussite de nos élèves.

Compte-rendu de la CAPD

Suite à l’intervention du SNUipp-FSU lors de la CAPD du 31 mai, environ 40 propositions de changement d’avis ont été faites pour :

- les collègues qui ont eu une proposition de valorisation de leur avis par l’IEN

- les collègues qui sont au 11ème échelon, né(e)s au plus tard le 31/12/1960 et ayant de 19 à 20 de note (modifications d’appréciation directement faite par le DASEN)

Cette décision a permis de faire évoluer le pourcentage de PE anciens instituteurs-trices promu(e)s de 12 %, celui-ci passant de 49% à 61%.

Elle permet à d’autres collègues d’améliorer leur chance de passage à la Hors classe dans un proche avenir.

DASEN : La situation des des personnels en ASH "à consolider" a été aussi revue si leur parcours global méritait plus de considération. Les situations les plus emblématiques ont été revues (par exemple "carrières avec prise de risques professionnels").

867 agents étaient promouvables. 111 sont promus.

Promotions par catégorie d’appréciation :

- 178 appréciations "excellent"

- 225 appréciations "très satisfaisant"

- 445 appréciations "satisfaisant"

- 19 appréciations "à consolider"

Promotions par échelon :

- 0 promu(e) (9ème échelon classe normale)

- 39 promu(e)s (10ème échelon classe normale)

- 72 promu(e)s (11ème échelon classe normale)

Le SNUipp-FSU 51 a salué la progression d’un certain nombre d’appréciations, mais déplore le maintien des "à consolider" et la non revalorisation d’un grand nombre d’avis "satisfaisant". Le DASEN a reconnu la nécessité d’avoir reporté la CAPD et d’avoir un projet d’avancement de meilleure qualité. Le SNUipp-FSU a fait remarquer que l ’évolution de la position de l’IA prouve l’intérêt du paritarisme et des échanges avec les représentants des personnels lors des groupes de travail et des CAP.

Proposition du SNUipp-FSU 51 si la circulaire n’évolue pas : l’AGS pourrait être un discriminant.

Réponse du DASEN : Il faut regarder si c’est possible techniquement et si c’est conforme au cadre de la circulaire ministérielle.

DASEN : Pour les campagnes futures, un point en groupe de travail sera proposé avec les représentants du personnel avant la CAPD et la constitution du tableau d’avancement.

Si le DASEN peut s’affranchir du côté immuable des avis pour les années à venir, il le fera pour les situations les plus prégnantes.

PPCR : c’est une nouvelle ère en terme d’évaluation avec un accompagnement à visée formative. Cette rupture avec l’ancienne forme d’accès à la Hors-classe a été brutale au niveau de l’impact des appréciations sur les collègues. Ceux-ci était habitués à une note, pas forcément plus juste, mais incluse dans un barème, donc moins "voyante".

Le SNUipp-FSU 51 salue l’écoute et le sens du paritarisme du DASEN, mais le vote contre s’impose au regard du sentiment d’injustice ressenti par un nombre important de collègues et des ajustements nécessaires à mettre en oeuvre pour la prochaine campagne de promotion. Le SNUipp-FSU et le SE-UNSA ont voté contre ce projet d’avancement.

La CAPD est consultée ce jour en attendant la connaissance du ratio officiel qui ne peut qu’être augmenté (les 111 promu(e)s proposé(e)s le seront au 01/09/2018). Il se peut que quelques collègues supplémentaires soient promu(e)s. L’administration départementale attend d’avoir son quota officiel par le ministère.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |