Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière  / Mouvements  / mouvement 2018 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Compte-rendu du CTSD du 4 septembre 2018

mardi 4 septembre 2018

Le CTSD d’ajustement pour la carte scolaire de rentrée s’est réuni ce mardi 4 septembre. Myriam Epinette et Eric Thominot représentait le SNUipp-FSU

La FSU a lu une déclaration avant l’ouverture des travaux.

Lire la déclaration de la FSU

L’IA est revenu longuement sur le caractère constructif, n’allant pas vers un pilotage par les résultats selon lui, des évaluations obligatoires en CP et en CE1...

Puis il a passé en revue les écoles qui étaient sous surveillance suite au CTSD du 19 juin.

Les représentants du SNUipp-FSU ont pu présenter des arguments relatifs aux écoles qui nous avaient confié le suivi de leur situation et ainsi obtenir des ouvertures qui n’allaient par toujours de soi pour l’IA.

OUVERTURES

SEPT-SAULX primaire : + 1 poste

EUROPE ADRIATIQUE élémentaire, Reims : + 1 poste

JEAN MOULIN primaire, Cernay-les-Reims : + 1 poste

WARMERIVILLE primaire : + 1 poste

BOURGOGNE-FRESNE maternelle : + 1 poste

BEAUSEJOUR primaire, Tinqueux : + 1 poste

CONNANTRE maternelle : + 1 poste

MONTMIRAIL maternelle : + 1 poste

MONTMORT-LUCY maternelle : + 1 poste

Ce sont donc 9 postes classe qui ont été ouverts sans fermetures de postes classe en contrepartie.

Un troisième poste de CPC ASH a aussi été créé ce qui porte le total des créations à 10 postes.

Remarques

La réserve dont disposait l’IA n’était que de 6,73 postes.

2 fermetures de postes G, vacants depuis 3 ans (F. Buisson Châlons et Fismes Centre) ont eu lieu pour permettre 2 ouvertures de postes classe.

1 autre poste G a été "prêté" pour une année, pour la même raison.

L’IA a donc une "dette" de 0, 27 postes à la fin de cette carte scolaire.

A la fin de ce comité, l’IA a fait le point sur la convention ruralité qui vient d’être signée par de nombreux partenaires (préfet, rectrice, présidents du département, de la région, des maires de la Marne et le ministre !).

La méthode de travail est de se mettre "autour de la table" pour envisager les évolutions à 2 ou 3 ans pour rendre la scolarisation en milieu rural plus attractive.

Le SNUipp-FSU a préciser les limites, entre autres en terme de déplacements pour les élèves et de coût de transport pour les parents, que cela devait impliquer.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |