Retour accueil

Vous êtes actuellement : Commissions  / CTSD (carte scolaire ...) 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Compte-rendu du CTSD du 8 novembre 2018 (bilan de rentrée)

vendredi 9 novembre 2018

Le comité technique spécial départemental s’est réuni le jeudi 8 novembre afin de présenter le bilan de rentrée dans les écoles et collèges de la Marne.

En début de séance, les représentants du SNUipp-FSU ont pu lire leur déclaration préalable rappelant que le bilan, en apparence positif, de cette rentrée se fait au détriment des PDMQDC et des RASED, et pointant les méfaits de la politique de notre ministre actuel notamment pour la scolarité obligatoire à 3 ans.

Lire la déclaration de la FSU51 au CTSD

En cette période d’élection professionnelle, l’IA se doit de rester neutre et ne peut réagir à cette déclaration.

Bilan de rentrée

Le directeur académique a présenté de façon globale les conditions de rentrée 2018. Le déploiement des CP et CE1 dédoublés a pu se faire dans les REP et REP+. Ce qui correspond sur le terrain à 131 classes et concernent 1611 élèves. Le bilan de cette rentrée se solde par l’ouverture de 48 classes sur le département, ainsi que 2 nouveaux dispositifs ULIS. Maintien et renforcement des classes passerelles qui passent de 17 à 18.

Effectifs

La baisse des effectifs dans la Marne est significative et plus importante que prévue, 580 élèves en moins à la rentrée.

Ruralité

Le 1er septembre a été signée la convention ruralité dans la Marne, ce qui permet au département d’obtenir pour cette rentrée 4 postes supplémentaires.

Rythme scolaire

6 communes, soit 31 écoles, sont toujours au rythme de 4,5 jours par semaine.

Le SNUipp-FSU a interrogé le DASEN sur la consultation lancée sur la ville de Châlons au sujet de l’organisation des rythmes à la prochaine rentrée. 4 scenarii sont proposés. Le 4ème déroge au calendrier scolaire puisque l’organisation se ferait sur 37,5 semaines. Si ce scénario était retenu, c’est la rectrice qui devra donner son accord puisqu’il est dérogatoire.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |