Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Stage de remise à niveau

Faux rattrapage, vrai bricolage

mardi 26 février 2008

Dans un discours à l’Ecole Supérieure de l’Education nationale le 28 janvier, le Ministre Xavier DARCOS a annoncé, entre autres mesures, la mise en place de « stages de remise à niveau » pour les élèves en difficulté à l’école élémentaire, pendant les vacances scolaires.

Cette mesure prendrait effet dès les vacances de printemps 2008. Bricolage dans l’urgence ou annonce médiatique ? Ce dispositif n’a fait l’objet d’aucune discussion et d’aucune information en direction des enseignants, des municipalités et des parents…alors que le Ministre s’y était engagé.

Le SNUipp s’interroge fortement sur l’efficacité de ces « devoirs de vacances » qui ne peuvent résoudre aucune façon les difficultés scolaires des élèves.

La nécessité de faire réussir tous les élèves à l’école, passe par de toutes autres mesures (abaissement des effectifs, développement du travail en équipe, plus de maîtres que de classes...), qui nécessitent d’autres choix budgétaires.

Pour notre académie, un volant de 7 140 heures supplémentaires ont été dégagées pour ce dispositif pour les vacances de printemps. Le même volume d’heures supplémentaires est prévu pour les sessions de juillet et d’août. Ces stages de remise à niveau se dérouleront sur une durée de 15 heures à raison de 3 heures par jour, durant l’une des semaines de vacances de printemps, la première semaine de juillet et la dernière semaine des vacances d’été. Ce sont les enseignants des classes de CM1 et CM2 qui devront établir un bilan de compétences en français et en mathématiques pour chaque élève concerné par le dispositif. Ils transmettront ces bilans à l’enseignant qui conduira le stage. Travailler plus pour rien… inacceptable !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |