Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière  / Mouvements  / Mouvement 2020 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Compte-rendu du CTSD du 15 octobre 2020

jeudi 15 octobre 2020

Le CTSD s’est réuni ce jeudi 15 octobre à 14h pour faire le bilan de la rentrée scolaire dans le premier et le second degré.

Suite aux déclarations des organisations syndicales, le DASEN répond qu’il ne peut pas donner de réponses aux problématiques d’ordre national.

Lire la déclaration de la FSU

Lors du conseil d’IEN, réuni le matin même, ces derniers lui ont fait part de la fatigue des personnels. L’IA est vigilant à ne pas multiplier les demandes auprès des directeurs. Le DASEN a obtenu que ce soit la CPAM qui continue à gérer la remontée des cas de Covid dans le premier degré.

Il fait ensuite un bilan très rassurant de la situation sanitaire dans le département : seulement 3 classes seraient fermées dans le second degré actuellement (classes post bac) et aucune dans le premier degré. La crise lui apparaît parfaitement gérée parce que les enseignants et les directeurs mettent le protocole sanitaire en œuvre avec rigueur. Il n’y a donc pas de "cluster" dans la Marne.

La FSU a répondu que le nouveau protocole, en réduisant le nombre de cas contact, limitait d’autant le nombre de classes fermées. De plus, tous les élèves positifs ne sont pas identifiables par l’institution scolaire si les parents n’avertissent pas cette dernière.

Situation du remplacement

Pour le DASEN, ce n’est absolument pas un problème à ce jour. Dans le premier degré, il n’y aurait pas d’élèves répartis dans les autres classes suite à une absence d’un enseignant jusqu’à aujourd’hui (à sa connaissance). Garantir qu’il y ait des enseignants face aux élèves est sa priorité !

Pour la FSU, il ne s’agit pas de considérer uniquement la situation du remplacement à ce jour mais d’anticiper. Depuis quelques années, on ne compte plus le nombre de classes qui se retrouvent avec un enseignant absent et non remplacé. Il est donc nécessaire de renforcer le vivier de titulaires remplaçants en créant des postes lors de la carte scolaire à venir, postes qui n’existeraient, hélas, que pour la rentrée 2021. La future dotation départementale doit en tenir compte.

Masques "Dim"

Concernant la polémique sur la nocivité supposée de ces masques, le ministère va s’assurer qu’il n’y a pas de risque et communiquer prochainement.

Le plus tôt sera effectivement le mieux. Il y a urgence !

Direction d’école

Parution prochaine d’une circulaire concernant les décharges qui sont encore en discussion. Un directeur "référent vie scolaire" vient d’être nommé. Le travail du comité de directeurs va se poursuivre tout au long de l’année.

Réunion du CHSCT départemental

La FSU est revenue sur le report du CHSCT. Le DASEN reconnait l’avoir reporté suite à une remarque du secrétaire du CHSCT rappelant que l’ordre du jour devait être co-construit avec lui et non établi uniquement par le DASEN.

La FSU a rappelé que jamais le report de cette instance n’a été demandé et que seul un ajout à l’ordre du jour avait été proposé. Elle a aussi souligné que notre département était l’un des seuls a ne pas avoir encore réuni de CHSCT départemental depuis la rentrée et qu’il y avait urgence. le DASEN répond qu’il n’avait plus de disponibilité entre le début octobre et les congés d’automne. La réunion du prochain CHSCT est prévue le 23 novembre.

Constat de rentrée scolaire 2020

Etude des documents fournis : nombre d’écoles, de classes par école, évolution par circonscription, par grandes villes etc

Sans rentrer dans les détails, un point préoccupant est à souligner : notre département a perdu 1253 élèves depuis la rentrée 2019. La baisse annuelle est habituellement d’environ 500 élèves par an depuis 3 ans.

Ce n’est pas le privé qui a absorbé les élèves du public.

Ce constat laisse augurer d’une dotation départementale en postes à la baisse pour la prochaine carte scolaire avec les conséquences qui en découleraient.

Un comité départemental de suivi de l’école inclusive est installé et se réunira plusieurs fois par an.

Un point a été fait sur les PIAL dont l’intérêt reste encore à démontrer pour la FSU...

Le nombre d’élèves recevant une instruction à domicile est de 98 en maternelle, de 97 en élémentaire et de 110 dans le second degré.

Un détail intéressant sans doute lié à la situation sanitaire de rentrée : 20 petites sections recevaient un enseignement à domicile l’an passé, 47 cette année.

Les dispositifs "apprenants", pendant les congés d’été, ont concerné 28 écoles, 732 élèves et 90 enseignants.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |