Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Langues vivantes : décisions affligeantes

mercredi 25 novembre 2009 (Date de rédaction antérieure : 25 novembre 2009).

L’enseignement des langues vivantes est une chose sérieuse !

Pour tenter de remédier au niveau "nullissime" en langues vivantes des petits français (dixit le Recteur lors de l’audience du 12 novembre 2009), une campagne massive d’habilitation (type pandémie grippe A) est en cours depuis plusieurs années. L’administration a aussi créé des situations inégalitaires en réservant dans le cadre des mutations intradépartementales certains postes dits "fléchés" aux collègues habilités. Exit les cassettes laborieusement utilisées par des collègues que l’absence de connaissance de la langue et l’accent épouvantable condamnaient au silence.

C’était au temps jadis où il y avait encore quelques subsides. En l’an de grâce 2009, finie la ségrégation : plusieurs animations pédagogiques obligatoires ont été organisées en direction des collègues non habilités de cycle 2 et cycle 3. Les collègues qui n’ont actuellement pas d’intervenants doivent s’y coller. Les autres, qui ont la chance d’en avoir un cette année, doivent s’habituer à l’idée de ne plus en avoir l’an prochain et s’y coller à leur tour.

Qu’on se le dise, les robinets sont fermés et les budgets HSE rétribuant les intervenants en langue du second degré en forte baisse. Par conséquent, "tout le monde il est beau (biotifoul), tout le monde y speak english (ou speakera bientôt…)". Pour cela, un grand plan de formation continuée est engagé.

A ce sujet, le SNUipp vous laisse apprécier un extrait de la note de service du Recteur du 12/10/2009 :
- "En assistant aux séances d’enseignement lorsqu’il ne les prend pas lui-même en charge, l’enseignant titulaire de la classe complète également sa formation personnelle aux plans linguistique et pédagogique afin de pouvoir, à terme, parvenir au niveau de compétence qui lui permettra d’assurer lui-même cet enseignement." Il nous a été précisé, lors de l’audience du 12/11/2009 que les directives rectorales concernaient tous les enseignants, tous ayant en effet étudié une langue vivante au moins jusqu’au bac.

Lors des animations pédagogiques, l’administration a ainsi expliqué aux collègues de cycle 2 comment exhumer les vieilles cassettes poussiéreuses et sans doute réparer les magnétoscopes néandertaliens. Quant à ceux du cycle 3 …… ???

Franchement, de qui se moque-t-on ??? !!!!

Eric Thominot et Ingrid Mirbelle

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |