Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Le SNUipp rencontre l’inspectrice d’académie

vendredi 8 janvier 2010

Une délégation du SNUipp a été reçue par l’inspectrice d’académie le 15 décembre 2009. Points abordés : surcharge de travail et injonctions administratives, accompagnement éducatif, ISS aux titulaires mobiles, remboursement des frais de déplacement, stage en responsabilité pour les étudiants, journée de solidarité, non paiement des heures effectuées,Supression de la SEGPA F Legros, EVS ...

Une délégation du SNUipp composée d’Irène Déjardin, d’Olivier Kosc, d’Eric Thominot a été reçue en audience par l’Inspectrice d’académie en présence de la secrétaire générale et de l’Inspecteur d’académie adjoint.

Surcharge de travail et injonctions administratives

Nous avons alerté une nouvelle fois l’administration sur l’augmentation de la charge de travail que subissent les collègues et qui entraine une dégradation de leurs conditions de travail. Les directeurs d’école subissent particulièrement cette dégradation en raison de sollicitations incessantes de la hiérarchie. Nous avons donné quelques exemples concrets qui montrent la multiplication des documents à rendre (par ex des documents à renseigner avant les inspections, de fiche de renseignements dont les données sont déjà connues par l’inspection…), des réunions à faire, des formations (Ecoles numériques rurales) à suivre en dehors des 108 heures.

L’IA a reconnu que les directeurs étaient particulièrement sollicités.

Nous avons aussi dénoncé un certain nombre de pratiques d’IEN qui visent à imposer : l’apprentissage des langues vivantes sans habilitation, le changement pour un cycle 3 pour un collègue habilité, la réécriture systématique de projets d’école pourtant validés l’année précédente, des réunions en dehors des 108 heures…

Concernant l’apprentissage d’une langue étrangère par les enseignants des écoles, l’inspectrice d’académie a réaffirmé sa position tenue en CAPD : au cycle 3, l’apprentissage d’une langue étrangère ne peut être assuré que par des enseignants habilités. Nous avons également rappelé qu’aucun texte ne permettait d’affecter prioritairement un collègue habilité sur une classe de cycle 3. C’est le directeur d’école qui après avis du conseil des maîtres procède à la répartition des enseignants sur les classes de l’école.

Nous avons demandé à l’IA de prendre en compte nos remarques et d’en faire part aux IEN

Réduction des crédits pour l’accompagnement éducatif

Sur le fond du problème, voir le communiqué de presse du SNUipp Marne ci-joint.

Nous avons également fait part à l’inspectrice d’académie du mécontentement des collègues concernant la forme de la communication. En effet, à aucun moment, l’inspection académique n’a averti par écrit les écoles de cette réduction des crédits. Les directeurs devant assumer seuls la communication auprès des parents d’élèves. De plus l’information n’est parvenue à certaines écoles que quelques jours avant la modification du dispositif envisagée par l’inspection à compter du 1er décembre.

Versement de l’ISS ZEP, SEGPA aux titulaires mobiles

Nous avons pris acte que l’administration appliquait depuis septembre 2009, les textes pour le versement de l’ISS aux titulaires mobiles. Nous lui avons demandé de répondre favorablement aux collègues qui ont réclamé le versement des sommes qui leurs sont dues depuis les 4 dernières années.

Malgré la menace de recours au TA, dont l’issue a des chances d’être favorable aux collègues, l’administration a refusé notre demande. Dont acte !

Suivi des personnels en difficulté

Le SNUipp a demandé que la situation des collègues qui nécessitent un accompagnement particulier soit suivie notamment en cas de changement de circonscription. L’administration nous a proposé de l’alerter dés que nous avions connaissance de ces situations mais il serait préférable que cela se fasse en amont et non quand les choses se sont dégradées.

Remboursement des frais pour les déplacements des collègues dans le cadre de leurs missions

Nous avons interrogé l’inspectrice d’académie sur les nouvelles modalités de remboursement des frais pour les personnels qui se déplacent dans le cadre de leurs missions (personnels des RASED, personnels des équipes de circonscriptions…). Nous avons demandé que les collègues puissent bénéficier des mêmes modalités de remboursement que les années précédentes. La rencontre avec le recteur du 12 novembre, nous laissait présager des modalités de remboursement moins défavorables qu’initialement prévues. Il n’en est rien ! L’inspectrice d’académie nous a affirmé que le budget octroyé par le rectorat ne permettait aucune marge de manœuvre. En conséquence, les personnels concernés seront remboursés sur la base du tarif SNCF (entre 17 et 19 centimes du km selon les distances effectuées). Encore une fois, ce sont les personnels qui font les frais de la politique de restriction budgétaire menée par le gouvernement. Inacceptable ! ce sont les personnels qui en seront de leurs poches pour assurer les missions du service public d’Education. Nouveau slogan de l’administration : « payer pour travailler ! »

Stage en responsabilité pour les étudiants inscrits au concours PE

Réponses de l’administration à nos questions : Environ 80 étudiants sont volontaires dont 43 PE1 (sur 220 !) pour assurer un stage en responsabilité dans une classe. Dans un premier temps, les départs en stage ne concerneront que les PE1 qui normalement ont effectué 3 semaines de stages d’observation et de pratique accompagnée. Ils effectueront 2 stages d’une semaine en janvier et en février dans la même classe. Pour les autres inscrits au concours (non PE1), l’inspection académique leur proposera ultérieurement des lieux de stage à la condition qu’ils aient effectué des stages d’observation et de pratique accompagnée.

Nous avons fait part à l’inspectrice d’académie de notre opposition à ces nouvelles modalités de formation initiale qui privent les futurs enseignants d’une véritable année de formation (PE2) et des conséquences négatives pour les élèves pris en charge.

Afin de trouver des lieux de stage pour les étudiants, les IEN organiseront des stages de formation pour les enseignants des écoles sur les thèmes des langues vivantes, du socle commun, des TICE. Ces stages seront à public désigné. Suite à notre demande, l’inspectrice d’académie nous a confirmé que les départs en stage se feraient sur la base du volontariat.

Journée de solidarité

En invoquant l’arrêté du 4 novembre 2005, nous avons demandé que les équipes pédagogiques aient le choix d’effectuer la journée de solidarité sur une journée ou 2 ½ journées. Accord de l’IA

Non paiement des heures effectuées

Le SNUipp a dénoncé les retards inacceptables dans le paiement des heures effectuées (évaluations CM2/CE1, stages de remise à niveau, accompagnement éducatif), pourtant promis à grand renfort d’annonces médiatiques. L’inspectrice a reconnu les problèmes, elle nous annonce que les indemnités pour les évaluations CM2/CE1 seront versées en janvier, elle reconnaît que les heures pour l’accompagnement éducatif seront versées avec plusieurs mois de retard.

Suppressions de la SEGPA au collège François Legros

L’inspectrice d’académie a confirmé et dit qu’un travail de préparation avait été entamé avec les différents établissements concernés. Nous lui avons demandé de connaître les arguments en faveur de cette suppression. L’inspectrice d’académie nous communiquera tous les éléments au moment de l’étude de la carte scolaire et cette proposition sera soumise à l’avis des représentants des personnels conformément aux textes en vigueur.

Recrutement d’EVS

Nous avons fait part des difficultés que rencontraient les écoles à pourvoir les postes d’EVS suite à des fins de contrat. Des directeurs ont pourtant participé en novembre décembre à des commissions d’entretien. Mais depuis ces entretiens, aucun recrutement n’a été effectué. La secrétaire générale a expliqué que ses services étaient en attente du texte d’application mettant en place le nouveau contrat unique, texte que le préfet de la Marne n’avait toujours pas publié le 15 décembre 2009.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |