Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Communiqué de presse : revalorisation en trompe l’oeil

mercredi 31 mars 2010

Le ministre vient d’annoncer, sans négociations avec les organisations syndicales, des mesures qui ne concernent que les enseignants qui seront au 5ème, 4ème et 3ème échelon au 1er septembre 2010 ainsi que les lauréats des concours 2010. Cette augmentation s’élèvera de 60 euros mensuels à 157 euros mensuels pour les lauréats du concours 2010, en contrepartie d’une réforme de « mastérisation » fortement contestée par l’ensemble de la communauté éducative et qui diffère d’une année l’entrée dans la carrière.

A partir du 6ème échelon les rémunérations seront les mêmes que celles des actuels professeurs des écoles.

Ces mesures sont loin de répondre à une réelle revalorisation de tous les enseignants et ne correspondent pas aux engagements présidentiels. Le ministre s’est contenté d’évoquer la possibilité à terme de mesures concernant les 6ème et 7ème échelons ou l’accès à la hors classe qui nécessite un « rattrapage » selon lui.

Ces mesures soulèvent déception, colère et indignation : profondément inégalitaires elles laissent trois enseignants sur quatre sans mesure de revalorisation. L’ampleur de ce plan (196 millions d’euros) est à mettre en parallèle avec le coût de la défiscalisation des heures supplémentaires (340 millions d’euros). Le SNUipp rappelle qu’il n’est pas acceptable que ces mesures soient financées par les économies réalisées par les suppressions de postes.

Le SNUipp considère que le dossier des rémunérations n’est pas clos et renouvelle son exigence de mesures qui concernent l’ensemble de la profession.

Paris le 30 mars 2010

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |