Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Document d’orientation sur les retraites : première analyse

mercredi 26 mai 2010

Dimanche 16 mai à 19h00, le gouvernement a transmis aux organisations syndicales son document d’orientation sur la réforme des retraites.

Ce que l’on peut retenir à la première lecture :

-  Les salariés devront travailler plus longtemps pour bénéficier du même montant de retraite qu’aujourd’hui. Le gouvernement n’a pas encore tranché entre l’augmentation de la durée de cotisation et l’augmentation de l’âge de l’ouverture des droits à la retraite. Par contre il écarte l’instauration d’une « super décote ».
- Le gouvernement envisage d’instaurer une contribution supplémentaire de solidarité sur les hauts revenus et les revenus du capital. On peut se réjouir que cette proposition portée par les syndicats et par d’autres organisations soit retenue encore faut-il que cette contribution ne reste pas symbolique.
- En revanche le gouvernement, écarte d’autres pistes de financement, comme l’augmentation des cotisations sociales pour les salariés et les employeurs, une meilleure répartition des revenus du travail, …
- Concernant les fonctionnaires, le gouvernement affirme que « cette réforme devra permettre de continuer à progresser vers une plus grande équité entre les régimes de retraite du secteur public et du secteur du privé », sans plus de précisions. On peut légitimement s’interroger sur une remise en cause de la prise en compte du salaire détenu depuis 6 mois pour le calcul de notre retraite ?
- Concernant les avantages familiaux (mère de 3 enfants, majoration de pension à partir de 3 enfants...) le document n’en parle pas.
- Le gouvernement affirme que le changement des règles se fera de manière très progressive. On peut être dubitatif sur cet engagement car il est précisé dans le document que "l’augmentation de la durée d’activité se fera ainsi au fur et à mesure que les générations, déterminées par leur année de naissance, atteindront l’âge de la retraite".
- Le gouvernement prend des engagements sur la pénibilité et l’emploi des séniors. Ces engagements avaient déjà été pris en 2003, avec quels résultats ? Aucun en 7 ans.

Derrière l’affirmation de grands principes comme la préservation de notre système de répartition, le refus de baisser le montant des futures retraites, l’équité…ce sont une fois de plus les salariés qui vont principalement être mis à contribution.

Afin de peser dans les négociations qui vont s’ouvrir, il est essentiel que la journée de mobilisation du 27 mai soit massive

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |