Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actions  


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Conseillers pédagogiques : compte rendu de l’audience intersyndicale

mardi 1er février 2011

Le SNUipp FSU, l’UNSA et le SGEN ont été reçus par l’Inspectrice d’académie le vendredi 21 janvier 2011 concernant la situation des conseillers pédagogiques.

Après la préparation en groupe restreint avec 4 CPC, le SNUipp FSU, l’Unsa, le Sgen se sont réunies pour décider de la méthode. Limités par le fait qu’aucun CPC ne nous accompagnerait, nous avons choisi de questionner largement sur l’ensemble des thèmes sans pour autant trop entrer dans les détails.

Délégation : SE-UNSA : Aline GEERAERTS SGEN – CFDT : Claire HAMDI SNUIPP – FSU : Eric THOMINOT

Accompagnant l’IA : Monsieur ADNOT et Madame GERARDIN

Nous expliquons que suite à la sollicitation de l’ensemble des CPC, nous avons organisé une réunion d’information syndicale à laquelle de nombreux collègues, CPC et animateurs informatiques ont participé.

Nous faisons part à l’IA, du mal être chez les collègues concernant l’évolution de leur métier et de leurs missions. Plusieurs points demandent des éclaircissements :

1) Gestion départementale :

- Les obligations règlementaires de service : les IEN ont reçu un tableau de service à compléter afin d’organiser des permanences pendant les vacances. C’est assez surprenant de solliciter les CPC pour assurer ces permanences.

Réponse de l’IA et de Mme Gérardin en particulier : Mme Gérardin est à l’initiative de cette demande : il ne s’agissait pas d’obliger à des permanences. « En l’absence de l’IEN ou s’il n’est pas joignable, et dans un cas d’urgence, il faut que l’IA dispose d’un contact téléphonique d’un membre de la circonscription. »

Nous insistons sur le fait qu’il ne peut s’agir pour nous d’instaurer des permanences physiques dans les circonscriptions.

- Il semblerait qu’un groupe de travail chargé de redéfinir la fiche de poste des CPC ait été mis en place. Qu’en est-il ? L’IA, M. Adnot et Mme Gérardin ont été surpris de cette question. L’IA indique qu’il n’y a pas de groupe de travail sur ce sujet. M. Adnot précise qu’il y a eu un travail sur la fiche de poste des animateurs informatiques, mais en aucun cas sur les fiches de CPC, qui sont sur le site depuis fort longtemps et n’avaient pas jusqu’ici posé problème.

A noter : M. Adnot a précisé depuis, qu’une confusion a pu avoir lieu avec le travail abouti en octobre 2010 sur les fiches des animateurs informatiques, publiées maintenant sur le site de l’IA. Il a indiqué, que des éléments obsolètes ont été « pointés » sur les fiches des CPC mais que rien n’a été formalisé par un quelconque groupe de travail

Nous sommes d’accord de part et d’autre pour dire qu’une adaptation locale aurait nécessairement pour limite le cadre national légal. La circulaire de 1996 constitue toujours, à ce jour, le référentiel légal. Nous savons qu’une fiche métier est en cours d’élaboration au ministère mais qu’elle n’a pas été ni aboutie ni validée.

Puisque qu’aucun groupe de travail n’a pour l’instant pas été constitué, nous suggérons à l’IA de le mettre en place rapidement avec les intéressés. L’IA indique qu’il est bien dans son intention de réunir l’ensemble des CPC.

2) Formation des CPC

Ils regrettent le peu d’offres de formations les concernant. Parfois même, certaines pour lesquelles ils s’étaient inscrits ont été annulées faute de moyens. Les CPC sont souvent en situation d’auto-formation, ce qui a ses limites. Pourquoi ne pas banaliser une semaine afin de construire un projet articulé entre CPC et CP spécialisés (actuellement, organisation faite par des demi-journées réparties dans l’année).

Réponse de l’IA : elle en discutera lors de la réunion avec les CPC

Frais de déplacement : Mme Gérardin reconnait que l’an passé cela a posé problème et précise que la répartition de l’enveloppe pour les frais de déplacement sera mieux critérisée … ce qui fait que les remboursements devraient être mieux partagés et plus justes

3) Evaluation des CPC

Les CPC aimeraient que le cadrage de leur évaluation soit précisé. En effet, elle est très différente selon les inspecteurs. Un cadre départemental précis est souhaité. Réponse de l’IA : il est difficile de donner un cadre départemental aux évaluations, les circonscriptions étant très différentes (certaines comprenant beaucoup de néo-titulaires à suivre, par exemple)

4) Postes CPC dans la Marne

 :

Suppression de la circonscription Reims Sud-ouest et poste de Jacky Biville. L’IA est claire : le poste de Jacky Biville sera supprimé. Nous le déplorons. L’IA rappelle qu’elle pratique une politique active en matière de ressources avec la création de pôles (sciences, EDD …). L’ensemble des ressources forme un maillage très étendu.

Nous précisons à l’IA, comme nous l’avions fait en CAPD, que nous serons attentifs à la façon dont sera gérée la situation des personnels de l’équipe de circonscription, en particulier celle de M. Cazzadori.

Conclusions :

Nos trois organisations syndicales ont joué leur rôle de représentants des personnels. Nous avons insisté sur le fait qu’il ne fallait pas faire l’économie de remettre les choses à plat AVEC les intéressés.

Nous avons demandé à l’IA de relayer auprès du Ministère l’urgence à retravailler la définition des missions et mettre à jour la circulaire de 1996.

L’IA s’engage à réunir rapidement les CPC et a bien entendu qu’il fallait prendre en compte le mal être ressenti. A vous, premiers intéressés, de vous saisir de cette opportunité pour développer et détailler les points que vous nous aviez demandés d’aborder. Si groupe de travail il y a, se posera alors la question de la représentativité : qui mandaterez-vous entre vous et comment ?

Nous, délégués du personnel, sommes bien évidemment disponibles pour également y participer.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |