Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Démantèlement ECLAIR de l’éducation prioritaire

vendredi 17 juin 2011

Pour le SNUipp-FSU, c’est NON !

Le ministère vient de rendre public, sur le site Eduscol, un vadémécum sur le nouveau programme ECLAIR. En catimini, le document scelle la disparition des RAR* et annonce un véritable démantèlement de l’éducation prioritaire.

Avec cette nouvelle logique, l’école primaire risque d’être complètement mise à nue. Les moyens en personnels sont appelés soit à être récupérés, soit à être détournés de leur fonction. C’est le cas des secrétaires de réseaux invités à disparaître et des professeurs surnuméraires intervenant auprès des élèves dans les écoles qui pourraient se transformer en préfets des études, postés uniquement dans le second degré.

Par ailleurs, la déréglementation s’organise au sein des écoles primaires avec le recrutement des enseignants sur des postes à profil soumis à un entretien préalable et à une procédure d’avis. Dans la Marne c’est déjà le cas pour le recrutement de tous les directeurs des écoles concernées par le dispositif (écoles du secteur de Joliot Curie à Reims). Et des professeurs du collège Joliot Curie, enseignants de SEGPA compris.

Les propositions en matière de formation continue font pâle figure. Elles consistent en 3 jours de formation à la tenue de classe et des auto-formations sur les fondamentaux. Le ministère semble ainsi abandonner la classe comme levier pour améliorer les apprentissages des élèves. Pour lui, l’avenir se niche seulement dans la lutte contre la violence.

Le SNUipp-FSU refuse ce démantèlement « ECLAIR » de l’Education prioritaire et demande l’abandon du programme. Le ministère fait peu de cas des aspects positifs du bilan des RAR* qu’il avait lui même rendu public, il y a peine quatre mois. Cette volte-face est un déni de l’engagement professionnel des enseignants. Il faut, au contraire, capitaliser les réussites actuelles de l’Education prioritaire et développer le travail d’équipe, le « plus de maîtres que de classes », la formation et l’accompagnement professionnel des enseignants. Le SNUipp-FSU exige l’ouverture d’une concertation sur la circulaire ECLAIR et sur l’avenir de l’éducation prioritaire.

* RAR : Réseau Ambition réussite

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |