Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Évaluations en grande section : Première concertation

jeudi 10 novembre 2011

Le ministère ouvre une concertation sur l’évaluation en grande section de maternelle et fait de premières propositions à l’occasion d’une rencontre avec le SNUipp-FSU.

Il était temps ! La rue de Grenelle a ouvert des discussions avec les organisations syndicales et les fédérations de parents d’élèves sur l’évaluation des élèves de grande section. Un comité scientifique, dans lequel figurent des personnalités telles A.Florin, C. billard, A.Bentolila ou encore M.Fayol doit aussi être entendu.

C’est à l’occasion d’une rencontre au Ministère de l’Éducation Nationale le mercredi 8 novembre, que le SNUipp-FSU a été informé de ces décisions. Sur le contenu, chacun garde en mémoire le tollé qu’avait suscité un premier projet auquel le SNUipp s’était vivement opposé. Prévention n’est pas stigmatisation a rappelé le syndicat. Il a également insisté sur le rôle d’observation de l’enseignant dans le repérage des difficultés des élèves ainsi que celui des RASED et des médecins scolaires. Les premières propositions

Au cours de cette rencontre, le ministère a dévoilé au SNUipp-FSU de premières propositions. Les outils, versés au pot commun des ressources mises à dispositions des enseignants, seront facultatifs. Par ailleurs, ils seraient bien conçus comme des aides au repérage d’éventuelles difficultés en matière de conscience phonologique, de langage oral et de motricité fine. De plus, les outils existant, en matière d’évaluation des acquis en fin de grande section doivent être également revus et rénovés. Il devraient s’éloigner des protocoles ’’papier-crayon’’ et faire une part plus significative à l’observation des enfants en situation. Pas de blanc-seing

Deux questions restent en suspens. La dimension dépistage comportemental ; Le SNUipp a redit fermement sa totale opposition à une telle approche. Par ailleurs et d’une façon plus générale, nous avons précisé que pour être réellement utiles, les aides mises à disposition des enseignant-e-s doivent être avant tout élaborées comme des outils d’analyses des réussites et des difficultés des enfants. En tout état de cause, le SNUipp jugera sur pièces et attend une nouvelle rencontre pour une présentation précisée du dispositif.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |