Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Rencontre du SNUipp-FSU avec le Ministre de l’Education Nationale

mercredi 4 juillet 2012

Le secrétariat général du SNUipp-FSU a été reçu ce lundi 2 juillet par Vincent Peillon, Ministre de l’Education nationale. L’objet de la discussion a tourné essentiellement autour de la loi d’orientation et de programmation à venir.

Le lancement de la concertation se fera en deux parties ce jeudi 5 juillet :
- en matinée lors du Conseil Supérieur de l’Education
- l’après-midi pour la mise en place des 4 groupes de travail et une clôture par le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault.

Cette concertation se veut large et réunira l’ensemble des organisations syndicales, des experts, les fédérations de parents d’élèves, des personnalités,...

Le but sera de définir les grands axes des objectifs assignés à l’école. Elle durerait jusqu’au mois d’octobre et la loi pourrait être présentée à l’assemblée en janvier.

Des négociations spécifiques avec les organisations syndicales auront lieu sur des points spécifiques à déterminer en fonction de l’avancée des discussions :
- formation,
- rythmes,
- temps de service des enseignants, ….

Ce temps pourra être plus long et ira certainement au-delà de janvier, notamment dans la perspective de la publication des décrets d’application de la loi.

Le Ministre a présenté ses priorités pour l’école : le primaire, la formation, les rythmes.

Le SNUipp-FSU a rappelé quelle serait sa posture dans la période : porter la parole des enseignants et de l’école, faire remonter les préoccupations, tout en restant déterminé à faire avancer son projet pour l’école. La création des 1 000 postes, par exemple, a été l’occasion de préciser qu’il s’agissait pour nous d’un premier signe mais qu’il n’était pas suffisant.

Au-delà de la loi de programmation, nous avons ciblé les sujets que nous voulions voir avancer : la maternelle, l’éducation prioritaire, le plus de maîtres que de classes, la formation, l’aide aux élèves et en particulier l’avenir de l’aide personnalisée, les questions salariales...

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |