Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Le SNUipp Marne rencontre la directrice académique : compte rendu

vendredi 19 octobre 2012

Le SNUipp a rencontré mercredi 17 octobre la Directrice académique. Les points abordés :
- dialogue social, paritarisme, droits syndicaux
- mouvement départemental des personnels
- remplacement dans les écoles
- avancement des personnels : retard, voire absence d’inspection
- langues vivantes : modalités d’organisation
- application internet pour les personnels, les écoles
- autonomie des équipes pédagogiques et des personnels
- journée de carence
- accompagnement des élèves en situation de handicap

Administration : Mme FILHO (DASEN), Mme GERARDIN (Secrétaire générale), M. ADNOT (IENA) SNUipp FSU : Irène DEJARDIN (Secrétaire départementale), Eric THOMINOT (Secrétaire départemental adjoint)

Dialogue social

Le dialogue social ne peut pas se limiter à une disponibilité des responsables académiques dans des échanges téléphoniques. Nous souhaitons que nos positions soient davantage entendues et prises en compte lors des réunions statutaires. Le CTSD, par exemple, ne doit pas être une simple chambre d’enregistrement des décisions de la DASEN. Le SNUipp FSU demande à être informé, en même temps que les élus et les écoles, des projets de décision dans le cadre de la carte scolaire en amont du CTSD. De même, nous devons avoir les documents de travail dans les délais prévus avant les réunions statutaires.

Réponse de la DASEN : pas d’intention délibérée de mettre les représentants du personnel à l’écart, mais des oublis dûs à la charge de travail. Elle affirme qu’ils seront vigilante à l’avenir.

Paritarisme

Toutes les affectations de personnels (suite au CTSD de rentrée, stagiaires PES) doivent se faire après consultation des représentants des personnels dans le cadre, à minima, d’un groupe de travail. Le SNUipp FSU demande que les CAPD se substituent à nouveau à certains groupes de travail et un retour d’un véritable paritarisme.

Droits syndicaux

Nous sommes étonnés que certains IEN n’aient apparemment pas encore intégré le fonctionnement de la récupération des 6 h de RIS sur les 48 h institutionnelles. Un collègue se doit d’informer son IEN 8 jours avant de sa présence à une RIS uniquement s’il a ce jour là une animation pédagogique.

L’attestation de présence à la RIS permettra de ne pas participer à une animation ou une concertation ultérieure en informant son IEN dans un délai de 8 jours.

Réponse de la DASEN : rappel aux IEN concernant les modalités des récupérations sur les 48

Le SNUipp FSU informe la DASEN de son intention d’organiser une troisième RIS conformément au texte fonction publique. La DASEN nous propose que se soit sur une demi-journée de la journée de solidarité du troisième trimestre. Dont acte…

Mouvement intra départemental

Où en sommes-nous de la consultation des représentants des personnels dans le cadre de l’harmonisation des mouvements intra départementaux voulue par le recteur ? Les départements sont en attente de la validation du projet par le recteur. A notre demande ce projet sera communiqué aux organisations syndicales. Un groupe de travail académique devrait être réuni. Nous souhaitons que cela ne soit pas pour donner un simple avis, mais que ce projet soit modifiable suite aux remarques des organisations syndicales. Le temps presse étant donné le calendrier des mouvements départementaux.

Remplacement dans les écoles

La situation est critique notamment sur la circonscription d’Epernay. Supprimer 20 postes de titulaire remplaçant lors de la dernière carte scolaire était une erreur majeure.

La continuité du service ne peut plus être assurée, les conditions de travail des collègues sont perturbées du fait de l’accueil des élèves n’ayant pas d’enseignant, les parents sont légitimement mécontent et ce mécontentement rejaillit sur les équipes. La pression est aussi mise sur les secrétaires de circonscription. Nous avons cependant dénoncé l’attitude de certaines secrétaires qui reprochent aux collègues leur absence. Ce n’est pas admissible.

DASEN : La situation s’améliorera avec la récupération des BDFC mi novembre, actuellement en remplacement des PES. Au détriment de la FC ? Pour combien de temps ?

Avancement : retards voire absences d’inspection

Des collègues sont en attente de leur rapport d’inspection depuis 11 mois ! D’autres n’ont pas eu d’inspection depuis 6 ans… Nous avons demandé que ces situations ne perdurent pas et que la note tienne compte de l’intervalle entre deux inspections.

0,5 point en plus sur 3 ans, c’est peu. 0,5 point en plus sur 6 ans, c’est anormal, le collègue étant alors lésé dans son avancement par rapport au correctif pour note ancienne.

Langues vivantes : modalités d’organisation au sein des équipes

Les échanges de service doivent pouvoir continuer à s’effectuer, notamment lorsque les collègues ont été affectés sur des postes fléchés. Les échanges doivent pouvoir se faire aussi inter cycles dans la limite des horaires autorisés. De plus, un collègue ne doit pas être contraint d’enseigner une langue s’il ne pense pas en avoir la capacité et sans une formation digne de ce nom.

Applications internet pour les personnels, les écoles…

Il est urgent d’optimiser et de rendre plus accessible les différentes applications « usine à gaz » : OVIDENTIA, GAIA, … Si on veut que les collègues les utilisent, il faudrait ne pas les décourager par des bugs à répétition et une complexité rébarbative.

Autonomie des équipes pédagogiques et des personnels

Le SNUipp FSU déplore que dans certaines circonscriptions les collègues se soient vus imposer les 6 animations pédagogiques. Des animations ont souvent été attribuées aux ZIL de façon aléatoire. Il est inacceptable que des collègues soient prévenus d’une animation le lundi pour le jeudi !

Les enseignants ne doivent pas être les seuls à devoir respecter des délais.

Nous avons rappelé que la répartition des élèves restait de la responsabilité du directeur après avis du conseil des maîtres, pas après avis de l’IEN.

Journée de carence

Le SNUipp FSU est revenu sur les modalités de mise en œuvre de la journée de carence. (demande intersyndicale de suppression au niveau national).

Il ne peut y avoir de journée de carence que dans le cadre d’un congé maladie. S’il y a plusieurs congés, même espacés dans le temps, pour une même affection, il ne doit être prélevé qu’un seul jour de carence.

En cas d’hospitalisation, un examen médical est considéré comme un congé maladie. Dans le cas contraire, il est soumis à l’obtention d’une autorisation d’absence.

Nous avons alerté la DASEN sur la fâcheuse tendance de certains secrétariats d’IEN à inciter les collègues à transformer leur demande d’autorisation d’absence en congé maladie. Cela évite d’avoir à la refuser ou de l’accorder sans traitement. ..

Les autorisations d’absence pour examens médicaux qui ne peuvent avoir lieu le mercredi doivent être accordées avec traitement. Les problèmes de remplacement ne doivent pas être un frein à ces autorisations.

Accompagnement des élèves en situation de handicap

L’administration affirme pouvoir couvrir tous les besoins du département. A ce jour, sur les 337 supports possibles, 300 personnels ont été recrutés. Si l’estimation des besoins est fiable, les conditions d’emploi de ces personnels précaires sont telles qu’il est difficile de recruter, notamment en zone rurale.

.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |