SNUipp-FSU Marne
http://51.snuipp.fr/spip.php?article1760
Groupe de travail carte scolaire 2018
lundi, 12 février 2018
/ SNUipp51

Une dotation de 25 postes largement insuffisante étant donnés les besoins de notre département.

Les prévisions d’effectifs pour la Marne sont de -520 élèves pour une dotation de 25 postes.

Le SNUipp FSU a dénoncé la faiblesse de cette dotation au regard des besoins du département : dédoublement des CP en REP et CE1 en REP+ (besoins estimés à 32 postes), remplacement, RASED, ouvertures de classes nécessaires par rapport aux effectifs… les 25 postes ne suffiront pas !

Le dispositif PDMQDC, à quelques rares exceptions, est définitivement supprimé sans qu’aucune évaluation n’en ait été faite. Le SNuipp FSU a insisté sur l’intérêt de ce dispositif et demande que les postes soient maintenus partout où les écoles en font la demande.

En REP et en REP+, le DASEN propose une modification des temps de décharge de direction  : jusqu’à maintenant, cela était fait au coup par coup. La réalité du terrain et les remontées que nous faisons des difficultés que rencontrent les directrices et directeurs d’écoles en Éducation prioritaire ont amené l’IA à réfléchir à une organisation plus adaptée et harmonisée pour toutes ces écoles maternelles et élémentaires.

L’administration a ensuite balayé la liste des écoles du département pour étudier chaque situation d’ouverture ou de fermeture.

Le SNUipp FSU est intervenu pour chaque école qui nous avait sollicité et pour toutes celles dont la situation le nécessitait au regard des effectifs, des caractéristiques propres à chacune, du contexte social, et pour ces écoles dites orphelines (profil REP sans en avoir les moyens) telles que Jules Ferry et Général Carré à Reims.

Autres mesures :

ASH : Ouvertures

Moyens de remplacement :