Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière  / Mouvements  / Mouvement 2019 


Troisième phase du mouvement 2019, encore des difficultés

vendredi 30 août 2019

La dernière phase du mouvement 2019 vient de se terminer et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est dans la continuité des deux autres phases. Le groupe de travail devait se tenir l’après-midi du mardi 27 Août mais, du fait des nombreuses erreurs au cours de la phase de début juillet entraînant des changements d’affectations, les opérations se sont poursuivies jusqu’au mercredi midi.

Des erreurs et des enseignants sans affectation

Sur les 140 collègues participant à cette phase, la moitié a été affectée. Il reste donc près de 70 collègues mis sur un poste de brigade dans l’attente de se voir attribuer une affectation courant septembre.

Une fois encore, à l’issue de ce GT, nous avons été contactés par bon nombre de collègues nous indiquant des problèmes concernant ces dernières affectations (postes non pourvus ou pourvus deux fois, problèmes de quotité de service, collègues sans affectation...).

Vous avez dit transparence et équité ?

Le nombre d’erreurs conséquent est certes bien souvent dû à des erreurs humaines provenant des services de la DSDEN ou des circonscriptions mais, comment en pourrait-il en être autrement avec notre cher ministère de la confiance ?

Lorsqu’on impose des changements radicaux par seul souci statistique (avoir le plus d’affectations possibles en première phase) sans fournir dans les délais aux administrations départementales une application fiable permettant la mise en place de ces changements, c’est sûr qu’il faut être confiant pour espérer un déroulement correct des opérations.

Le SNUipp-FSU dénonce cette politique du chiffre au détriment des élèves, des enseignants et des personnels administratifs.

Le lundi 2 septembre, quand certains élèves ne connaîtront pas le nom de leur maître ou maîtresse, 70 collègues attendront qu’on les affecte. D’ailleurs, ces affectations tardives seront faites sans aucun contrôle de vos représentants du personnel, en fonction des postes qui se découvrent courant septembre.

Comment les barèmes et les vœux pourront-ils être respectés si tous les postes n’apparaissent pas en même temps ?

Le SNUipp-FSU 51 envisageait de réclamer un dernier groupe de travail pour participer aux opérations, mais cela impliquait d’affecter des enseignants provisoirement jusqu’à la connaissance de tous les postes et de modifier les affectations à l’issue de cet hypothétique groupe de travail.

Il aurait été incompréhensible pour les parents que leur enfant change trois fois d’enseignant au cours du mois de septembre.

Ce mouvement 2019 se termine donc par des affectations effectuées en dehors de toute transparence et sans garantie d’équité.

Finalement, il s’agit peut-être d’un galop d’essai avant la réforme de la fonction publique qui prévoit de se passer de vos représentants du personnel dans la gestion de vos carrières.

Mais n’ayez crainte cher collègue, ayez confiance !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |