Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière  / Mouvements  / Mouvement 2020 


Compte-rendu du CDEN du 30 avril 2020

vendredi 1er mai 2020

Carte scolaire et point sur le l’après 11 mai au menu de ce CDEN en visioconférence.

Une vingtaine de participants, seul l’IA-DASEN et les représentants des organisations syndicales semblant préoccuper par la problématique de la réouverture des écoles, au regard des interventions ; une grande absence ou un grand silence des représentants des élus sur l’après 11 mai, le Préfet ayant fait une apparition purement formelle et fugitive.

Lire la déclaration liminaire FSU, partie 1er degré

Carte scolaire 2020

Pas de modification par rapport au CTSD du 9 avril 2020

Lire le compte -rendu du CTSD du 9 avril 2020

Reprise le 11 mai

L’IA a rappelé le cadre national :

-  Réouverture des écoles le 11 mai pour les maternelles et élémentaires avec la limitation de 15 élèves par groupe pour une surface de 50m2 (la règle pouvant être aménagée selon les situations)

-  Volontariat des familles

-  Pas de masques pour les élèves de maternelles et élémentaires

-  1 masque grand public pour les enseignants distribué par l’EN

-  Un protocole sanitaire dont on connait le projet qui doit être diffusé demain

L’IA a affirmé devoir tout faire pour présenter un cadre sanitaire le plus protecteur pour les élèves et les enseignants, « des conditions sanitaires sans aucun reproches possibles, afin que l’école ne soit pas le lieu qui favoriserait la propagation du virus ».

Compte tenu de la diversité des écoles, l’IA dit ne pas avoir vocation à donner des règles applicables partout.

Il y aura donc des déclinaisons locales, un travail en partenariat avec les élus pour étudier les réalités du terrain, les capacités des locaux, le nombres d’élèves potentiellement accueillis.

- Questionnaire à destination des familles élaboré en concertation et devant être transmis (par la mairie ou le directeur selon les situations) aux familles dès aujourd’hui (!!!) pour un retour à l’école le 4 mai.

Les parents devront connaitre le 7 mai, les conditions d’accueil de leurs enfants.

Les directeurs et leurs équipes auront donc 3 jours pour organiser cet accueil et informer les parents.

-  Il y aura une et/ou 2 journées de pré rentrée (au choix)

-  Les médecins et infirmières scolaires sont sollicités pour intervenir dans les écoles la semaine de la rentrée afin d’informer le maximum d’enseignants sur les gestes barrières.

Le SNUipp-FSU a rappelé que si les collègues étaient désireux de retrouver les élèves, la question de la sécurité sanitaire était cependant primordiale

Lire la déclaration liminaire de la FSU

S’agissant des maternelles notamment, le SNUipp-FSU a clairement dit que la distanciation sociale ne pouvait en aucun cas être appliquée.

La communauté du grand Reims a d’ailleurs exclus du public concerné, les PS et MS !

Nous avons demandé à l’IA de fournir aux personnels un cadre administratif précis pour les collègues « à risques » et ceux qui ne seraient pas volontaires pour mettre leurs propres enfants à l’école sans avoir de moyens de garde.

L’IA nous a dit que la question était à l’étude au niveau national.

Pour le SNUipp-FSU, un certificat médical justifiant le caractère « à risques » doit être suffisant.

Pour la garde d’enfant, le droit de remettre ou pas son enfant à l’école s’applique aussi aux enseignants. Chaque situation devra être étudiée avec bienveillance.

Le SNUipp-FSU a enfin demandé qu’une attention particulière soit apportée à la situation des enfants des personnels particulièrement sollicités pendant la crise sanitaire. La prise en charge de ces élèves dans les écoles d’accueil, y compris pendant le temps des vacances, est une situation inédite qui doit être prise en compte et un accompagnement particulier doit être mis en place pour ces élèves.

Voir en ligne : Lire le compte-rendu du CTSD du 9 avril 2020

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |