Retour accueil

Vous êtes actuellement : Commissions  / CTSD (carte scolaire ...) 


CTSD du mardi 12 mai 2020

mercredi 13 mai 2020

Le DASEN a réuni ce CTSD pour faire valider son plan de réouverture des écoles et des établissements scolaires.

La FSU avait envoyé des questions à l’administration afin d’éclairer certains points essentiels pour cette réouverture.

Voir les questions

Beaucoup d’écoles vont ouvrir leurs portes et, pour certaines d’entre elles, le protocole sanitaire ne peut pas s’appliquer dans son ensemble. Nous demandons à l’Inspecteur d’académie d’avoir une attention particulière pour toutes les situations compliquées et de permettre un report d’ouverture chaque fois que cela s’avère nécessaire. Nous incitons les écoles à faire remonter par une procédure d’alerte toute situation qu’elle jugerait incertaine quant à l’application du protocole dans son ensemble.

Les protocoles de réouverture ont été co-construits par les municipalités et l’Education nationale, dans la plupart des cas. Mais l’organisation concrète, la mise en place des groupes, la répartition du présentiel avec le distanciel selon les enseignants, le balisage, les emplois du temps en fonction des salles, l’accès aux toilettes, le nombre de masques, de flacon de gel, le savon…tout cela, c’est le directeur, la directrice, avec son équipe qui s’est échiné à le mettre en place.

Le SNUipp-FSU a demandé que cette organisation soit validée par écrit par l’IEN afin de décharger le directeur de sa responsabilité. L’IA va étudier cette demande.

Personnes pouvant bénéficier de l’exercice de ses missions en télétravail :

- les personnes vulnérables ou ayant au domicile une personne vulnérable : un certificat du médecin traitant suffit et il y aura une tolérance par rapport aux délais de transmission.

- les personnels, essentiels à l’organisation du présentiel, faisant le choix de ne pas mettre leur propre enfant à l’école et attestant sur l’honneur ne pas avoir d’autre moyen de garde : ces personnels pourront continuer à effectuer leur mission en télétravail jusqu’au 31 mai. Cette tolérance a été confirmée par le ministère. Il faudra faire une demande d’autorisation spéciale d’absence

- les enseignants désignés en équipe pour assurer le distanciel : dans cette situation, validée par l’organisation mise en place, il n’est pas nécessaire de demander une autorisation.

Personnels prioritaires pour mettre ses enfants à l’école :

- Personnels soignants, des forces de sécurité et de l’Intérieur, enfants des personnels travaillant dans les écoles (enseignants, AESH, ATSEM…), enfants porteurs de handicap, enfants de familles monoparentales.

AESH et enfants porteurs de handicap

Pour les enfants porteurs de handicap, il faudra, pour chaque situation, vérifier que les gestes barrières puissent être appliqués. Si cela ne peut pas être le cas, l’enfant ne doit pas être accueilli.

Une fiche AESH vient d’être envoyée par le ministère pour clarifier les missions de ces personnels dans cette situation de crise.

Lire la fiche AESH

Accueil des enfants de soignants

Le SNUipp-FSU a écrit un courrier au DASEN pour l’alerter sur les dispositifs mis en place pour les enfants des personnels prioritaires.

Voir le courrier du SNUipp51

Depuis 2 mois, les parents dont la profession est essentielle à la gestion de la crise sanitaire peuvent confier leurs enfants à des enseignants volontaires ou à des personnels territoriaux. Il ne serait pas acceptable que ces enfants ne soient plus accueillis sous prétexte que, dans leur école, le niveau ne classe n’est pas ouvert !

Nous ne nions pas les difficultés que cela peut engendrer mais il n’est pas concevable, dans notre département classé rouge, que nous mettions un terme à cet accueil.

L’inspecteur d’académie nous a assurés que les enfants concernés seraient accueillis toute la semaine quel que soit leur niveau de classe. Aujourd’hui, à Reims, seuls les enfants ayant au moins un frère ou une sœur scolarisé•e en CP, CE1 dédoublés ou CM2, sont accueillis. Si vous avez tous vos enfants en maternelle, c’est non ! Si vous avez vos enfants en CE2 et MS, c’est non !

Le SNUipp-FSU demande que tous les enfants des personnels prioritaires, qui n’ont pas d’autre moyen de garde, puissent être accueillis toute la semaine.

Personnels remplaçants, postes composés, RASED

Les personnels remplaçants ou sur poste composé, les rased… La règle « un groupe, un enseignant » est à privilégier. Il faut éviter au maximum, le brassage des élèves et des personnels. Chaque équipe doit privilégier cette règle en fonction des possibilités qu’elle a. Pour autant, un remplaçant pourrait être amené, en fonction des besoins, à changer de groupe d’élèves, d’école. Il n’y aura donc pas de consigne écrite pour la gestion de ces personnels.

Equipement de protection et nettoyage

C’est à l’éducation nationale de fournir les masques : 2 par jour par enseignant. Le port du masque est désormais obligatoire dans l’école ! Ils sont distribués au compte-goutte et l’administration n’a pas la main sur les livraisons…

Des masques spéciaux seront fournis pour les élèves pour lesquels il y a une suspicion de covid. Ces enfants doivent être alors isolés et leurs parents alertés pour venir les chercher. L’IEN doit être informé. L’Agence Régionale de Santé est aussitôt avertie et engage le protocole de suivi. Il faut compter 2 jours pour avoir les résultats du test.

Pour le SNUipp-FSU, il est essentiel d’avertir les parents de l’école qu’un enfant est reparti chez lui. Il ne s’agit pas de rompre le secret médical mais de laisser aux parents le choix et la responsabilité de remettre ou pas leur enfant à l’école.

Pour ce qui est du nettoyage des locaux et de la désinfection, c’est du ressort des collectivités locales. Le directeur ou la directrice n’a pas la main…Il faudra aussi faire remonter tous les manquements éventuels auprès de l’IEN.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |