Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière  / Mouvements  / Mouvement 2020 


Compte-rendu de l’audience du 5 février avec le DASEN

vendredi 5 février 2021

Le SNUipp-FSU, représenté par Irène DEJARDIN, Eric THOMINOT et Arnaud LITRICO, a été reçu à la DSDEN ce vendredi 5 février à 10h par Bruno CLAVAL, directeur académique (DASEN), et Cécile FOUQUET, IEN adjointe au DASEN.

Point sur la situation sanitaire dans la Marne

Le SNUipp-FSU a demandé un point sur la situation sanitaire dans les écoles de la Marne (nombre de cas de covid chez les enseignants, les élèves, nombre de cas contacts, nombre de classes fermées, etc).

A notre grande surprise, le DASEN a répondu que le recteur a spécifié de ne pas divulguer de données départementales et ne souhaite communiquer que sur les données académiques.

Le SNUipp-FSU est en désaccord total avec cette position. Elle est contraire à la transparence légitimement exigée par la population concernant la pandémie. Il est inconcevable que les représentants des personnels et les membres du CHSCT départemental n’aient pas connaissance de ces données. De plus, la situation sanitaire du pays étant examinée, depuis le début de l’épidémie, département par département, la notion d’académie n’est pas suffisante.

Le DASEN fera remonter notre demande auprès du recteur et nous informera de la réponse de ce dernier.

Mouvement 2021

Un nouveau projet de barème académique pour le mouvement a été présenté en groupe de travail sur les lignes directrices de gestion mobilité.

Le SNUipp-FSU a fait part de ses inquiétudes au DASEN, espérant que des règles spécifiques départementales soient toujours possibles. Nous avons réclamé la possibilité d’être informés en amont des règles départementales afin de proposer des améliorations avec l’optique de garder au maximum l’équilibre actuel entre les différents éléments de barème.

Le DASEN, conscient du travail des représentants du personnel, a indiqué qu’il agirait en fonction de sa marge de manœuvre, pour recevoir et prendre en compte nos remarques.

Le SNUipp-FSU a demandé le calendrier pour les opérations du mouvement 2021. Le DASEN nous a transmis un projet de calendrier qui pourrait être amené à changer.

La saisie des vœux : du 22 avril au 7 mai :

Envoi des accusés de réception : dès le 20 mai

Correction des éléments de barème sur l’accusé de réception : du 20 mai au 4 juin :

Résultats :15 juin

A la lecture de ce calendrier, plusieurs remarques ont été émises.

Nous espérons que les circulaires mouvement (règles, postes vacants, types de vœux...) seront disponibles avant l’ouverture du serveur.

Le délai entre les résultats et la phase d’ajustement, qui devra se dérouler avant les vacances d’été, est très court. Cela est préjudiciable pour les participants, compte-tenu de la complexité de cette phase.

Avancement (promotions)

A ce jour, les avancement automatiques d’échelon, qui sont censés s’appliquer depuis le 01/09/2020, ne sont toujours pas arrêtés par le DASEN. Par conséquent, l’évolution de traitement, attendue et due, n’est pas effectuée. Des évolutions de programmes informatiques ont différé ces opérations. Le DASEN nous a assurés que la régularisation interviendra sur la paye de mars.

Concernant les passages aux échelons 7 et 9, les décisions ne pourront pas être prises avant que le processus des recours, suite aux appréciations sur les RDV de carrière, ne soit terminé. Les dates des décisions d’avancement et de la régularisation sur la fiche de paye des collègues concernés, ne peuvent pas encore être déterminées.

Point sur la situation des directeurs

Une information sur le rôle du directeur de la vie scolaire (DVS), poste récemment créé, a été demandé. Ce dernier est intervenu dans le cadre de nombreux conseils de directeurs organisés par les IEN et est à la disposition des directeurs qui souhaitent lui faire remonter des questionnements ou faire des remarques. Nous avons souhaité sa présence dans le cadre de la réunion d’un CHSCST départemental. Le DASEN approuve cette proposition.

Le SNUipp-FSU a soulevé les problèmes posés aux directrices par le document excel, peu adapté au premier degré, concernant l’emploi du temps des AESH. Le temps demandé pour le renseigner dépasse l’entendement. Le DASEN va évaluer le niveau de difficulté de cette tâche en précisant qu’il n’était pas hostile à l’évolution de l’organisation des PIAL ni à la remise en cause de ce document, si nécessaire. Si un outil plus simple et plus rapide à renseigner peut être utilisé, il n’y voit pas d’objection.

Un groupe de travail devrait être réuni en mars pour mieux apprécier les difficultés rencontrées. Des directrices et directeurs pourraient y être associer.

Concernant les coordonnateurs des PIAL, le SNUipp-FSU a souhaité qu’il puissent bénéficier de davantage de temps. Le DASEN a précisé que cette demande relevait du niveau académique.

Ruptures conventionnelles

Sur 6 demandes présentées, 2 ont été acceptées et 4 refusées, la conformité du dossier de reconversion ainsi que sa faisabilité entrent grandement en ligne de compte.

Le SNUipp-FSU a insisté sur le fait que les refus ne devaient pas être motivés par la situation déficitaire en personnel de notre département.

De plus, les collègues, qui souhaitent bénéficier de ce départ volontaire, sont bien souvent dans une situation de rejet total de l’éducation nationale. Des démarches pour les aider, quand c’est possible, doivent être mises en œuvre en amont. Le contexte d’enseignement, ressenti comme impossible à gérer parfois plusieurs années de suite, est souvent un déclencheur, notamment pour les plus jeunes de nos collègues.

Le SNUipp-FSU a demandé que le groupe de ressource humaine, chargé de réfléchir sur les difficultés rencontrées par des personnels, se réunisse à nouveau rapidement.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |