Retour accueil

Vous êtes actuellement : Commissions  / CHSCT 


Compte-rendu du CHSCTD du lundi 4 octobre 2021

mardi 5 octobre 2021

Les membres du CHSCT ont salué le fait de se retrouver en présentiel et de pouvoir reprendre les travaux sur les conditions de travail qui sont un peu passées à la trappe. Ils ont ensuite fait une remarque sur le remplacement des représentants de personnels. Certains membres du CHSCT ne sont pas remplacés ce jour. L’IA va veiller à ce que ce problème soit pris en compte pour toutes les instances.

Situation sanitaire

Nous sommes depuis lundi 4 octobre passés au niveau 1 : plus de masque pour les élémentaires, les pratiques sportives sont à nouveau sans restriction et il n’y a plus de limitation du brassage par niveau.

Cependant, il faut être prudent et maintenir les gestes barrières, l’aération des locaux, les trop grands regroupements.

Mais nous ne sommes pas loin du taux d’incidence limite de 50…Il ne faut pas se retrouver dans un effet de yoyo.

Tous les jeudis, une analyse de chaque département sera effectuée afin de réajuster si nécessaire et repasser, si la situation l’exige à un autre niveau, le lundi suivant.

Cela laisse peu de marge de manœuvre si celait devait arriver !

Pour les cantines, il faut assurer le maximum de distance entre les élèves. Il n’y a donc plus de mesures spécifiques.

Pour Reims, si nous sommes encore au niveau 1 aux vacances de Toussaint, la ville est prête à revenir aux anciens horaires au retour des congés. D’ores et déjà, l’éviction pour le périscolaire rémois est repassé à 7 jours.

Le dispositif en cas de cas positif reste le même : la classe fermée 7 jours.

Une expérimentation concerne 10 départements. La classe n’est pas fermée. Seuls les élèves positifs sont à domicile et un dépistage systématique des élèves de la classe est organisé.

Vaccination après 12 ans

Pour les 12/17 80% ont reçu une 1ere dose (73% national ) et 73% ont reçu 2 doses (66% national)

Plus de 80% de la population est vaccinée dans la Marne.

Tous les collégiens et lycéens volontaires auront leur deuxième dose d’ici les vacances de la Toussaint.

Tests salivaires

-  Les directeurs n’ont plus à gérer les listes des familles volontaires. Les tests sont effectués là où le virus circule le plus ( 50% sur Reims et Grand Reims).

-  Il faut continuer la campagne de tests pour protéger les élèves et personnels surtout si les élèves ne portent plus le masque.

Les membres du CHSCT ont demandé que les campagnes de tests soient intensifiées.

L’IA souhaite déjà optimiser ce qui se fait déjà en utilisant tous les créneaux horaires (du lundi au vendredi matin).

Il y a eu un peu de difficulté les deux premiers jours de la campagne (délais trop courts pour contacter les familles, classe oubliée) mais aujourd’hui , il y a un délai de 5 jours ouvrés entre l’information et la campagne de tests.

Le taux d’inscription est assez favorable. Plus de 50% de retours.

Pour les élèves qui vont avoir 12 ans au retour des vacances de Toussaint, il n’y aura pas de nouvelle campagne de vaccination organisée par l’EN. Ce sont les familles qui devront avoir l’initiative de faire vacciner leurs enfants.

Reprise des rencontres UNSS

Si on permet le brassage, on peut penser qu’il n’y a pas d’obstacle à autoriser ces rencontres, d’autant qu’on constate une forte baisse des inscriptions en club.

Voyages scolaires

Ils sont de nouveau autorisés.

Autres points à l’ordre du jour

L’Inspecteur d’académie a ensuite validé le programme des visites et les travaux thématiques

Plaquette sur la voix

Le CHSCTD a travaillé sur une plaquette à destination des personnels. Nous avons rencontré des problèmes au sujet des illustrations (droit d’auteur).

Une recherche auprès de collégiens ou lycéens spécialisés arts graphiques est engagée.

Situation au sein de la DSDEN

A son arrivée, l’Ia a été alerté par des membres du personnel sur la situation au sein de la DSDEN (conditions de travail, vie au travail, dysfonctionnements, crise sanitaire…)

Cette situation a interrogé l’IA qui fait le constat d’un paysage évolutif quant aux attentes vis-à-vis des acteurs de la DSDEN. L’école prend de plus en plus de temps, les parents sont plus exigeants, le numérique, les procédures administratifs…

Il est indispensable de réfléchir au lien entre les compétences professionnelles et le bienêtre au travail.

La formation des acteurs était au minimum : moins d’une journée par an…

Problématique soulevée : Comment rendre les agents, acteurs du changement ? S’interroger sur les modalités de formation.

Le regard sur les comptes-rendus d’entretiens professionnels a permis de dégager certains points :

-  Un vrai besoin sur les applications métier

-  Une nécessaire formation de proximité

-  Le constat de l’absence d’outil de communication fluide entre les personnels

Ce projet touche l’intégralité des personnels de la DSDEN : L’équipe de direction, les chefs de division, l’ensemble des personnels des divisions.

Cela a donné lieu à l’élaboration d’un cahier des charges et à la présentation du projet à tous les personnels ainsi que le programme de formation pour cette année.

Ce programme répond aux besoins, à la demande d’une formation sur site et une nécessaire interaction pour connaitre le point de vue des acteurs.

Cette formation est basée Sur le volontariat et intégrée au PAF

-  Formation à l’ergonomie (septembre)

-  Culture de l’organisation (jeudi 8 /10)

- Prise de parole (anonyme) (novembre)

-  Cas pratiques pour connaitre ses besoins

Le projet comprend aussi la création d’un réseau social local, Osmose. L’administration va élaborer un document à destination des membres du CHSCT.

Analyse des registres

Les membres du CHSCT ont alerté, une nouvelle fois, l’Inspecteur d’académie, sur l’augmentation inquiétante des signalements concernant les élèves hautement perturbateurs, qu’ils soient MDPH ou pas.

L’IA a reconnu que la situation était très inquiétante et que c’est notre école qui est en jeu. Mais aussi, qu’il n’avait pas de réponse toute faite.

« C’est une question de fond sur l’école inclusive. L’école peut-elle accueillir tous les élèves ? Notre démarche doit rester éducative. On doit croire à l’éducabilité. Mais notre mission éducative doit être au cœur de notre action. Il faut qu’il y ait des dispositifs ou chaque élève puisse poursuivre sa scolarité. Mais il y a des actes de parents que je ne peux pas accepter. »

Calendrier annuel des PIAL

Echéancier annuel pour avoir une vision de tout ce qui doit être fait tout au long de l’année.

Dialogue entre l’école et la famille dès septembre.

Question de la place de l’accompagnant dans la démarche d’autonomie. Qu’est-ce que ça veut dire de penser l’autonomie de l’élève ?

Réunir l’ensemble des AESH d’un PIAL pour leur apporter la gestion du PIAL, les décisions qui peuvent être prises, les questions administratives qui les concernent.

3 comités de pilotage par an. Le PIAL ne fonctionne que si l’ensemble des acteurs est concerné.

Monsieur TORDJHAM William est nommé IEN Jeunesse et Sport.

Les personnels dépendent du CHSCT.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |